rab

date : 1893 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 60

rab & rabe ; en rab ; en rab' ; de rab ; en rabe ; du rab ; au rab ; avoir du rab ; y avoir du rab ; faire du rab ; faire du rabe n.m.

En plus, du reste, supplément, en trop, en surplus, extra : ce qui reste après la distribution, le reste qu'on se partage après la distribution régulière ; ce qu'on fait en plus que prévu, temps en plus, surérogatoire ANG : remnant after distribution is completed ; surplus, there is some left

Synonyme : plus (en), supplément Morphologie : apocope Famille : rab, rabiot (en plus, économie)

1973 De toute façon, depuis Mathausen, je fais du rabe 1973. Le roi du non-lieu 1952 Je file sans attendre mon rab 1952. Une fille du tonnerre 1937 Même qu'ils ont de la came en rab, à ne plus savoir où la fourguer, ils préfèrent qu'on la bouzille plutôt que de t'en faire cadeau 1937. Bagatelles pour un massacre 1955 tu n'aurais pas deux ou trois cents balles en rab, des fois ? 1955. Les rats de Montsouris (Les nouveaux mystères de Paris, 14e arrondissement) 1942 C'est du rab de vie les gars. 1942. Le bouquet 1942 Rab de vie… Pour le rab, il ne faut jamais faire le difficile. Personne ne vous force à en prendre, oui, je le sais. 1942. Le bouquet 1954 Wladimir fut cassé de son grade. Il passa le falot à Bel-Abbès : six mois de taule, six mois de rab 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1949 Des fois que aies un pageot de rab et que tu veuilles me le refiler, te gêne pas, petit 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche 1918 tu as du tabac, toi ? –Un peu. Du rab d'hier 1918. Histoire d'un 75 1918 J'entends les hommes de ma section crier : « Au rab ! » C'est le cri du cuistot qui, lorsqu'il a distribué équitablement à chacun sa portion, constate que la marmite n'est pas vide et appelle ses camarades à une seconde lippée 1918. La bataille de l'Yser - Dixmude, La maison du Pasteur 1917 Chacun eût son quart plein, et un peu de « rab » 1917. La reprise du fort de Douamont 1984 Je me mélange dans les comptes, et ça ne rate pas, j'ai toujours du rab 1984. Maîtresse à Belleville 1941 Hirsute, mal rasé ou point rasé du tout, la tunique graisseuse en dépit des observations, il rôdait constamment autour de la roulante, en quête de quelque «rab». Ce n'était pas un homme. C'était un appétit, sans cesse préoccupé de la prochaine mangeaille 1941. Ceux de l'artillerie - 1939-1940 1981 Je lui votai du rab, sous forme de coups de latte dans la tête 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1980 Les fromages disparaissent du plateau. Mon troisième café se vide. Ils demandent du rab. 1980. Je ne veux plus aller à l'école 2006 rares sont les commissaires qui partent tranquillement à la retraite sans faire un peu de « rabe » dans le privé. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1917 il vide son bol presque sans reprendre haleine, et que, l'ayant vidé, il le pose devant moi et dit : « Au rab. » Encore un bol, vite avalé. 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) 1918 Nous n'étions pas assez nombreux et il fallait voler six heures par jour. Avec une escadrille en rab on n'en volera peut-être plus que quatre, quand le secteur sera calme. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1918 fit emporter toutes les paillasses, couvertures et polochons « en rab » 1918. Loin de la rifflette 2003 Il leur donnait du matériel pornographique hétérosexuel assez banal, pour l'essentiel des res revues soft, mais en quadrichromie et sur papier glacé, qu'ils pouvaient dealer à bord avec les cuistots en contrepartie de portions de rab. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané 1998 « T 6 » et son collègue étaient pourant « P.D.L. » : « Pendant la Durée Légale » du service militaire, c'est-à-dire qu'ils n'avaient pas encore terminé leurs dix-huit mois, en attendant le « rab ». 1998. Section Bordel 1998 Car « la Tenaille » trimabalait un lourd casier de punitions, ce qui se traduisait par une bonne cinquantaine de jours de « rab » à faire, autant que de jours de « taule » déjà accomplis. 1998. Section Bordel 1914-1919 on a bien raison de ne pas s'en faire – pour rien. Tout ce que je vis maintenant, c'est « du rab ». J'aurais dû être tué vingt fois ; or je considère que maintenant, c'est un rabiot de vie inespéré. Quoi qu'il m'arrive… c'est encore du rab ! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1977 Plus personne n'a peur. Chacun sait à présent que c'est fini, que ceux qui sont encore vivants font du rab. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1979 Ils se saoulaient ; à la moindre remarque ils cassaient la gueule aux sergents… Ils ne sortaient pratiquement pas de tôle, le « rab » s'accumulait… 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. <25 citation(s)>

De rabiot, par apocope (GR ; George, FM48) / shortened form of rabiot (Garver1917) / Diminutif de rabiot et aussi utilisé que lui (Dech1918) / ancien terme de caserne ; abréviation (Dauzat1918) / 1893 (GR) / Berest 1942-1943 dans Poher

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 273