non mais !

registre moderne : 5 fréquence : 43

non mais !

& non, mais ! ; non mais ; non, mais ; non mais alors ! ; non, mais quoi ? ; non, mais quoi ! ; non mais, X

locution

Expression de mécontentement, ponctuation exclamative, d'intensité (souvent avant une autre loc. ou en guise de point d'exclamation)

1955 vous allez m'embarquer Janot et vite. –Non, mais tu te sens pas bien, Lulu ? Qu'est-ce que tu veux qu'on en foute de mon frangin ? Maintenant il est cané, il est cané, on peut plus que t'chi pour lui. 1955. Mollo sur la joncaille 1955 –Voilà, maintenant, on va retourner chez moi… –Non, mais t'es dingue ? m'a coupé Milou. 1955. Mollo sur la joncaille 1965 Qui c'est çui-là qui me fout ses pattes sur le bide ? Non mais, tu te crois en slépingue ? 1965. La débâcle 1952 Non, mais ! qu'est-ce que c'est que ce pouilladin qui me traite de tout ? 1952. Rencontre dans la nuit 1925 M. Cousinet, qui a racheté le château de Sableuse, me fait la tête depuis les élections, sous prétexte que je n'ai pas pistonné sa candidature. Non mais !… 1925. Mon curé chez les pauvres 1990 On ne va pas laisser bousiller nos affaires par une suppléante souillon, maladroite et ignorante, non mais… 1990. Maîtresse détresse 1982 Non, mais tu te rends compte ! bégayait-il. Non, mais tu te rends compte, ma poule ! 1982. Le lapin de lune 1954 Non mais, vous n'allez pas me cogner, par hasard ? 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless) 1917 C'est vous qu'on tient en réserve depuis le 2 août ?… Bonne chance pour vos débuts ! –Nos débuts ! I' la perd, çui-là ! –On en a vu plus qu'toi, abruti ! –Nos débuts ! Non, mais crâneur ! 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) 1916 –Si ma bourgeoise me voyait là, ça lui tournerait les sangs. –Ferme ça ! –Non, mais tu crois que j'en ai peur, de tes Boches ? –Ferme ça, je te dis ! 1916. Méditations dans la tranchée 1915 Non, mais pigez-moi leur bottes… Minces de tartines ! C'est au moins du 75 ! 1915. Les poilus de la 9e 1915 –Viens-y donc, toi, si t'es si malin que ça ! / La Volige prend un air étonné. –Non, mais quoi ? Ça va pas mieux ? 1915. Les poilus de la 9e 1971 tu as du pot, tu peux avoir confiance en ton mari. […] Non mais, tu te rends compte j'ai passé la soirée assise sur le divan à regarder la télé avec Jean et il ne m'a rien fait ! 1971. Histoire de Michèle 2000 Bon Dieu, j'ai cru que j'y arriverais jamais pas ! Non mais, ils te tirent dessus au moindre truc... Il faut voir les morts le long de la route. 2000. Le portail 2000 Il faudrait une autorisation spéciale, et je vois mal… –Non mais, c'est ma femme et ma fille… Elles sont françaises. Et celui qui voudra m'empêcher d'y aller n'est pas encoré né ! 2000. Le portail 1985 Cent, tu rigoles, t'anticipes la prochaine dévaluation mon pote, si tu crois ça, non mais, cent, t'entends, Sylvia ? 1985. Manila Black 1997 Monter, pour cette aumône, autant dire, à la rigueur elle voulait bien, oh, tout juste, comme à la sauvette en somme, mais se foutre à poil, il y allait fort, il ne l'avait pas regardé, « non mais », la grande Denise ! 1997. L'aveu différé 1997 Se mettre à son compte ! Non mais ! 1997. L'aveu différé 1997 Non mais, quel abruti ! 1997. L'aveu différé 1931 Hein ? Quoi ? Quatre mille francs. Non mais, j'ai trois gosses, moi ; où voulez-vous que je prenne quatre mille francs ; vous rigolez. 1931. Mal loti 1922 On va remettre la babille dedans, recoller l'enveloppe comme il faut et tu la reposeras ce soir-même où tu l'as prise pour que Marinette la trouve ! –Non mais t'es pas louf ? sursauta Marmouset. –Non, j'suis pas louf. 1922. Au Lion Tranquille 2011 histoire de montrer qu'à la CGT, il n'y a pas que des hommes blancs travaillant dans la métallurgie, non mais ! 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 1936 Non, mais, d'où qu'i vient, çui-là ? 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient 2007 Cet aphorisme définitif l'éjecte hors de lui. Non mais ! Et il ferait beau voir qu'un poulet se mette en travers de son raisonnement. 2007. La gigue des cailleras 2007 Merde ! Allez vous faire foutre ! Non, mais j'te jure ! On peut pas être pénards cinq minutes ! 2007. La gigue des cailleras 1928 et se fait une grosse voix fâchée ; sa gorge se serre un peu. –Non, mais quoi !… T'es pas loufoque de chialer pour ça… 1928. La racaille 1928 –Non, mais quoi !… Alors, ça va être tous les jours que tu rouspèteras… Je te paye ta camelote au prix du vieux mérinos, un point, c'est tout… 1928. La racaille 1928 Quoi, tu vas pleurer, comme une bonne femme, à présent !… Non, mais t'as pas plus d'estomac que ça ! 1928. La racaille 1911 Non, mais t'es job en plein, alors, mon gros loup !… Puisque je t'ai dit que c'est moi qui régale ! 1911. Le journal à Nénesse 1933 Non, mais elle est complètement piquée ! Croire que j'ai le béguin pour mes petites amies ? 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1953 Non mais, de quel droit ? 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <31 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 542