feldgrau

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1916 fréquence : 14

feldgrau & Feldgrau ; feld-grau

Soldat allemand, Allemand ; uniforme?

Synonyme : allemand, Allemand Usage : militaire, guerre

1918 Plusieurs feld-grau étaient déjà « descendus » et restaient immobiles sur le terrain 1918. Mémoires d'un camoufleur 1919 alors que deux dragons français, qui n'avaient pu se retirer à temps, gîtaient dans le clocher… d'où ils sortirent d'ailleurs quand les feld-grau eurent reflué 1919. Les zouaves à Coeuvres 1918 sitôt le feldgrau débiné, notre homme remettait ça dans les bannes de la gonzesse 1918. Loin de la rifflette 1922 Ils sont vêtus de « feldgrau » à l'allemande, casquette plate et tunique grise 1922. Le pot au noir 1944 Des postes furent échelonnés le long de la route, pour arrêter les Allemands, s'il leur prenait la fantaisie de donner la chasse au convoi, mais aucun « feldgrau » ne parut. 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses 1947 C'est que j'ai fait sept ans de légion, explique le feldgrau 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1945 À la sortie du village, deux feldgrau, en vélo, nous croisent. Ils n'ont pas identifié nos chars et doivent rentrer de quelque liaison. Leclerc, d'une rafale rapide, les couche. Ces deux-là ont dû se retrouver dans l'autre monde sans savoir comment ils y étaient arrivés. 1945. Quelques-uns des chars. 1939-1940 <7 citation(s)>

FELDGRAU, subst. masc. A.− Couleur gris-vert de l'uniforme de l'armée allemande depuis la première guerre mondiale. Faces verdâtres comme le feldgrau même d'où elles émergeaient (Montherl., Songe,1922, p. 137). B.− P. méton., fam. Soldat allemand de la première et la seconde guerre mondiale. Les feldgrau avaient fait le tour de l'abri (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 62). Rem. La docum. atteste des emplois adj. inv. fréq. Un soldat feldgrau. Un grouillement de capotes bleues, de pantalons rouges, de tuniques feldgrau (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 685). Deux sentinelles feldgrau, casquées et armées jusqu'aux dents, arpentant le trottoir (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 73). Quelle fureur soulevèrent parmi nous la création de la L.V.F. et la pensée que des Français allaient se battre sous l'uniforme feldgrau (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 140). Prononc. : [fεldgʀau] ou, à la fr., [-gʀo]. Transcr. seulement ds Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1. 1922 subst. « couleur vertgris de l'uniforme de l'armée allemande » (Montherl., loc. cit.); 2. 1922 subst. « soldat allemand » (Id., ibid., p. 152); 3. 1936 adj. inv. (Martin du G., loc. cit.). Empr. à l'all. feldgrau, adj. « de la couleur de l'uniforme de l'armée allemande » (ca 1900 d'apr. Paul-Betz), Feldgrau subst. masc. « couleur de l'uniforme de l'armée allemande », composé de Feld « champ; champ de bataille » et de grau « gris ». Bbg. Colomb. 1952/53, p. 302. (tlfi:feldgrau) /

  • feldgrau n.m. d'apr. all. COULEUR - GLLF, GR[85], v.1915 ; TLF, 1922, Montherlant.
    • 1916 - «Bientôt, l'arrivée des premiers prisonniers en feldgrau achevait de convaincre les populations [...]» L'Illustration, numéro 3824, 17 juin, 552b - P.E. (bhvf:feldgrau) /

Mot all., « gris (grau) des champs (feld) » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 578