perm

date : 1885 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 55

perm

& perm' ; perme ; □ en perm ; être en perme ; partir en perm ; aller en perme ; □ perme de convalo

n.f.

Permission (militaire) ; permission (de sortie, pour détenu) ; être en permission ; partir en permission ; □ permission de convalescence, passée dans ses foyers ANG : permission ; furlough

Synonyme : permission (militaire)

Morphologie : apocope

Usage : militaire, guerre, prison, carcéral

4686.jpg: 470x700, 109k (29 août 2012 à 14h24) 4686b.jpg: 464x700, 65k (06 mai 2015 à 12h44)

1954 Et puis à onze heures trente : –Polop, j'ai la perme que jusqu'à minuit 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1917 Les « permes » sont suspendues. Cela sera aujourd'hui au rapport 1917. La reprise du fort de Douamont
1918 quand le fermier, qu'était mobilisé, venait en perm' 1918. Loin de la rifflette
1999 À la fin de cette perm, je réintègre la MA de Saint-Paul, j'y reste quelques jours et on me met en semi-liberté à Montluc 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand)
1918 Au Frousson une fausse perm' coûtait fort cher 1918. Loin de la rifflette
2011 Le détenu Zuma, qui était nu à sa fenêtre, a lancé aux surveillants : « Venez me sucer la bite, bâtards, je vous baise, je vous encule ! Je sors en perm demain, vous pouvez rien faire. Je vous baiserai, bande d'enculés ! » 2011. Dans la peau d'un maton

<6 citation(s)>

Apocope de permission (GR, George, FM48) / ancien terme de caserne ; abréviation (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).