couper la poire en deux

registre moderne : 4 fréquence : 7

couper la poire en deux locution

Faire des concessions mutuelles, transiger, trouver un accord médian, partager les torts, faire une moyenne

1965 –Trois millions, ça vous va ? –Non, c'est trop. […] J'estime qu'avec huit cent mille, on aurait une bonne petite guéguerre avouable. –Coupons la poire en deux, et disons dix-huit cent mille. C'est un gros sacrifice que je vous fais là. 1965. La débâcle 1966 Écoutez, Cousteix, coupons la poire en deux : nous acceptons votre tarif, mais vous faites une concession au point de vue des modalités de paiement 1966. Coplan coupe les ponts 1963 Voulez-vous que, pour terminer, je coupe la poire en deux et que je reconnaisse avoir été simplement aux trois quarts infidèle ? 1963. Les perles de Vénus 1981 J'avais déjà mis en doute une fois sa sincérité […] or, son début de syncope m'avait prouvé que son désarroi était réel. Je décide – provisoirement – de couper la poire en deux 1981. Mort à facettes 1990 Votre médecin en France vous prescrit douze gélules, moi six, alors coupons la poire en deux, disons huit par jour. 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie <5 citation(s)>

Couper la poire en deux. Transiger avec un concurrent, faire des concessions réciproques. Mais non, Lucie, mais non. Il ne faut pas capituler. Il faut défendre son droit, coûte que coûte, et n'en pas démordre. −Eh bien! coupons la poire en deux. Je céderais pour dix mille francs (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p.166). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 164