dur

date : 1886 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 28

dur & prendre le dur ; louper le dur ; grand dur n.m.

Chemin de fer, train ; train de permissionnaires ; prendre le train ; manquer le train ; train de luxe, train à grande vitesse (ramenant les riches étrangers en France) ANG : train

Synonyme : chemin de fer, train, wagon Famille : dur (fer, fers)

1912 Cette variété de malfaiteur [pickpockets] fréquente les agglomérations de foule […] montées au dur, c'est-à-dire foules qui se pressent dans les gares au départ des trains de grandes lignes ou de bains de mer. Beaucoup choisissent de préférence les grands durs ou trains de luxe, où leur besogne est facilitée par le dispositif des wagons-couloirs. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1912 Tel est le mécanisme du jeu de bonneteau. Exercé primitivement par des individus à l'aspect vulgaire, aux abords des champs de course ou dans les terrains vagues voisins des fortifs, il a aujourd'hui ses artistes, ses grands metteurs en scène. De mise correcte, ils travaillent dans les grands durs, ou trains à grande vitesse ramenant les riches étrangers en France. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1955 Elle revenait de la gare, Nelly avait pris son dur peinardement 1955. Mollo sur la joncaille 1927 Nous étions dans le dur nous aussi pour le piller 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1927 nous allons faire disparaître la bagnole et nous prendrons ensuite le dur 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1937 tout accablés, guenilleux… efflanqués… qu'auraient passé dix ans dans le dur… sous les banquettes à bouffer du détritus… avant de parvenir 1937. Bagatelles pour un massacre 1918 Je saute dans le dur ! 1918. Loin de la rifflette 1952 Un soir, on était tournés à Montpar, pour le dur de la Bretagne 1952. Mon taxi et moi 1918 dans le dur, j'avais fait la connaissance d'un gars du 167 1918. Loin de la rifflette 1918 reprenaient le « dur » de 5 h. 20. 1918. Loin de la rifflette 1949 Alors, quoi, vous êtes prêts ? On va louper le dur 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1914-1919 Je prends le dur [le train] pour Neuilly-Saint-Front – où on me renseignera peut-être. Très gros retard. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1956 Miro comme il était et sourdingue, rien d'étonnant à ce qu'il ait voulu traverser la voie au moment où le dur s'annonçait… 1956. Fais gaffe à tes os <13 citation(s)>

2. Arg. pop. a) Train. Prendre le dur, louper son dur, rater le dur. Puis nous avons refait (...) le chemin de Strasbourg. Là nous avons repris le « dur », comme disait Judex (Vialar, Risques et périls,1948, p. 203).Faut qu'ils [les Allemands] réparent les voies pour que le dur puisse passer, « Le dur, je leur en fais cadeau, dit Moulu » (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 202). Brûler le dur. Voyager sans billet. Une partie du trajet Paris-Anvers s'était faite à pinces, l'autre en brûlant le dur (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 72). (TLFi) /

Vient de fer = dur ? (gb) / Ellipse (Dauzat1918) / 1886 (mais : « fer », 1836) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 347