chnoque

date : 1863 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 21

chnoque & schnoc ; chenoc ; vieux ch'noc ; vieux schnoc ; vieux schnock ; vieux schnok n., adj.

Terme de mépris, vieux con archaïque, imbécile, stupide ; type, vieil homme, usé, infirme ; qqun de vieux et de dépassé ; avarié, malsain ANG : sick

Synonyme : imbécile, idiot, bête, terme de mépris, formule de mépris

1863 quant à vous, monsieur le président, vous êtes un vieux birbe !… –Comment ?… un birbe ?… –Oui, vous êtes un vieux ch'noc !… 1863. Le dernier jour d'un condamné 1980 s'emerder avec des vieux chnoques 1980. L'auto-stoppeuse xxxx Vous devez vous dire : ce vieux chnoque nous barbe avec ses réflexions. xxxx. Écrits 1956 Bon Dieu ! trêve de couillonnade. Pourquoi que nous l'aurions zigouillé, ce vieux schnok ? 1956. M'as-tu vu en cadavre ? xxxx Il doit penser : ce vieux chnoque me prend pour un novice. xxxx. Écrits 1952 Tiens, je me tire, vous êtes comme les schnocks du Musée Grévin 1952. Mon taxi et moi 1952 Tiens, pour te montrer à quel point le père Vidal c'est un vieux schnock : un soir, vingt ans après, il est enfin sorti dans le quartier pour faire pisser le chien. Il s'est aperçu qu'il y avait le métro 1952. Mon taxi et moi 1955 Mais non, allons débine-toi, vieux « chnoque » et crois en moi 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1915 Il veut répliquer, mais la Panse lui tourne les talons en disant : –Ah ! maré !… tu nous barbes, vieux schnock ! –Comment qu't'as dit ? […] –Vieux schnock ! 1915. Les poilus de la 9e 2007 Ça me débecte, vous conneries ! le sermonné-je tel un vieux schnoque. 2007. La gigue des cailleras <10 citation(s)>

SCHNOCK, adj. inv. et subst. Pop., fam. [En parlant d'une pers.] Imbécile, fou. Quelqu'une des trois femmes traita Coco Vatard de schnock (COLETTE, J. de Carneilhan, 1941, p. 17). Empl. subst. Quelle barbe (...) d'avoir à écouter (...) les plaintes et les doléances de ce vieux schnock de Dr Oswaldo Padroso (CENDRARS, Lotiss. ciel, 1949, p. 198). Prononc. et Orth.: []. ROB. 1985: schnock, schnoque, chnoque. Étymol. et Hist. 1863 subst. (Paris d'apr. ESN. 1966) ; 1872 adj. (ibid.). Orig. inc., peut-être de la chans. alsac. de Hans in Schnokeloch « Hans dans le coin à moustiques » (ESN. 1966) (TLFi) /

Orig. incert., p.-ê. de la chanson alsacienne de Hans in Schnokeloch « Hans dans le coin (Loch) à moustiques (Schnok) » (GR) / Orig. inc., peut-être de la chans. alsac. de Hans in Schnokeloch « Hans dans le coin à moustiques » (ESN 1966) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 859