rabouin

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 9 fréquence : 10

rabouin & rabouins

Diable ; > démons

Synonyme : diable

1867 ils causèrent de leurs amis du bagne. –Et comment va le Rabouin (Le rabouin, ou le diable) ? –Le Rabouin ! On l'as escarpé à la capahut (Tuer son complice pour le voler). –Ah bah ! Et qui donc l'a envoyé chez la Cône (La mort) ? 1867. Les Malfaiteurs 1835 On ne douta plus dès lors [à la vue de démons] que le pauvre procureur ne fût au pouvoir des rabouins. 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin 1911 « Mon Ernest !… Mon petit !… » qu'elle languinait. Et, chez mézigue, c'était du maigre en plein : je ne trouvais rien à bonnir comme si le rabouin m'avait riffaudé la parole… 1911. Le journal à Nénesse <3 citation(s)>

Raboin, v. 1741; fourbesque (ancien argot ital.) rabuino «diable» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 354