embusqué

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1911 registre ancien : 5 fréquence : 48

embusqué & sale embusqué ; embusqué de l'avant ; embusqué de 1re ligne ; être embusqué n., adj., part.p.

À l'abri : de la guerre, des risques, des corvées, des exercices, qui est moins exposé ; qui ne travaille pas, qui a trouvé une bonne place, qui évite les corvées ; insulte ; ceux qui, à l'avant, se tiennent adroitement en marge des zones dangereuses ALL : (Drückeberger), Soldat, der einen Posten weit hinter der Front hat / ANG : slacker, shirker

Synonyme : embusqué Usage : militaire, guerre

4581.jpg: 700x461, 112k (14 juillet 2012 à 23h37)

1965 autrement il me fout dans un camp de concentration comme c'était leur principale distraction depuis six mois à tous ces embusqués de préfets 1965. La débâcle 1965 Un quart d'heure plus tard, le gaffe était de retour, avec deux jeunes civils élégants et mobilisables, le commissaire de police et le procureur de la République. Il ne manquait que le sous-préfet pour que la bande des embusqués à grosse paye et grosse retraite soit au complet. 1965. La débâcle xxxx après tout, nous sommes des « embusqués » sans le vouloir. xxxx. Écrits 1918 Pour lui, poilu authentique et deux fois blessé, tout ce qui ne combattait pas était « embusqué », et il professait qu'il y a des « embusqués du front » aussi bien que des « embusqués de l'arrière » 1918. Les brancardiers du Bois le Prêtre 1968 Bedonnant, sanglé dans son uniforme de l'Intendance, portant des galons rutilants : le type parfait de l'embusqué ! 1968. Pilote de chasse aux Cigognes - avec Fonck, Guynemer, Nungesser et Garros 1930 on remarque de vieux bagnards et de très jeunes éphèbes, embusqués par la grâce de leurs charmes. 1930. La vie des forçats 1916 Malheur en particulier à ces « embusqués de l'avant » qui se tiennent adroitement en marge des zones dangereuses et qui cependant on tout vu, tout fait. 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre 1918 Les mitrailleurs sont à la fois glorifiés et enviés. On les traite tour à tour d'embusqués et de troupes d'élite selon que la situation tactique nécessite leur intervention ou favorise leurs aises. 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat 1939 Un autre homme, en civil, ne permettait pas qu'on l'appelât un embusqué [1917] 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1916 Les embusqués, qui se terrent dans les dépôts ou dans les emplois de l'arrière, sont hantés par l'effroi de la mort impitoyable qu'on trouve au champ d'honneur. 1916. Méditations dans la tranchée 1915 Alors, toi, tu ne te bats jamais, bougre de flémard ? –Non, j'ai eu la chance de me faire accepter gomme chauffeur d'un inspecteur de la Sûreté… –T'es embusqué, quoi ! 1915. Les poilus de la 9e 1914-1919 Me voilà donc embusqué. C'est un peu mon tour, j'ai fait mon boulot. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1914-1919 Gardinier et moi allons sûrement retourner dans la biffe […] Quant à Bertrand, qui est du même âge et du même grade, embusqué ici depuis deux ans – mais fils d'un médecin inspecteur de la Marine – il va sûrement se cramponner ici. C'est honteux 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées <13 citation(s)>

Stigmatical name given to men who seek to evade active military service (MAR) / n'a franchi (avec succès) les portes de la caserne que depuis la guerre (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 687