coup de cul

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 6

coup de cul & coup de fesses locution

Coup de reins, mouvement du bassin (pénétration, acte sexuel masculin ; mouvement de la femme active pendant la baise)

Synonyme : baiser, coïter, baise, coït Usage : érotique, sexualité

1862 (Répondant aux coups de pine de son amant par autant de coups de cul.) 1862. La grisette et l'étudiant 1883 Elle enfonce voluptueusement l'instrument au plus profond de son sein et donne quelques bons coups de fesses qui impriment au membre d'Ange un mouvement de va-et-vient dont le résultat se manifeste promptement. 1883. Les fredaines amoureuses d'Ange Dumoutiers 1840 ne le perds pas de vue, et si tu le vois sur le point de décharger, fous-le à la porte d'un coup de cul et feins toi-même de mourir de plaisir. 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1840 En achevant ces mots, comme il bandait encore, il donne un nouveau coup de cul, et pousse sa pointe ; la dame croise les jambes sur ses reins, et riposte en femme aguerrie, et de nouvelles libations de foutre viennent achever leur bonheur 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1893 il poussa, poussa encore et passant ses deux mains sur mes fesses, il donna un coup de cul vigoureux et je sentis une déchirure 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste 1800 Le fils du potentat comme celui du savetier, sont l'ouvrage d'un coup de cul, et tel occupe un trône qui doit sa naissance au laquais qui le sert. 1800. L'enfant du bordel 1950 Deux coups de cul firent pénétrer la bite jusqu'aux couilles. –Tu me brises l'anus, fit Agnès. 1950?. La Nonne <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 293