plaquer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1564 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 112

plaquer & plaquer qqun ; plaquer qqchose ; tout plaquer v.tr.

■ Quitter qqun (se séparer sentimentalement ; abandonner qqun ; quitter temporairement) ; ■ quitter qqchose (cesser ses activités, son métier, etc.) ; tout quitter, tout arrêter, changer de vie ; quitter un lieu ALL : mlötzlich verlassen / ANG : to desert

Synonyme : se séparer, quitter, abandonner, abandonner, abandonné, abandon

2011 Depuis longtemps, il n'ose plus me dire « Échappe-toi de là », il sait que je n'aurai jamais le courage de tout plaquer et de recommencer ma vie à zéro 2011. Je tue les enfants français dans les jardins 1965 Un beau jour, ils m'ordonnent de plaquer mon comptoir et d'aller faire le militaire sous prétexte d'une question de Dantzig. Je trouve ça abusif. C'est comme si je disais à des militaires professionnels : « Ça va mal dans la limonade. Vous là, le colonel, vous allez plaquer votre régiment pour aller dans mon bistro faire le garçon pendant un temps ixe. » 1965. La débâcle xxxx Je te plaque pour te lire xxxx. Écrits 1936 Mon amant dont j'étais si fière un triste matin me plaquait 1936. Le tango stupéfiant (test) xxxx Je te plaque pour aller me coucher. xxxx. Écrits 1899 c'est qu'Albert avait fait croire à sa ma maîtresse qu'il avait plaqué pour elle une princesse de sang royal 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour 1955 Ne vous méprenez pas, surtout. Je me fous royalement qu'elle m'ait plaqué 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) xxxx La fièvre ne m'a plaqué que cette nuit. xxxx. Écrits 1930 Il m'a plaquée 1930. Comme un moineau 1932 Et pour lui j'ai plaqué mes vieux 1932. Comme une fleur ! 1925 C'est fini, j'y renonce… Je plaque ! 1925. Mon curé chez les pauvres 1927 Plaque donc ton crampon ! 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire 1914-1919 Moi, dit un autre, hier, j'ai attendu trois quarts d'heure et j'en ai eu marre. J'ai tout plaqué. 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919) 1921 Debout là-dedans, tous ! On lâche le ravin ! On plaque les bois ! 1921. La boue 1918 voici vingt-cinq minutes que nous nous en éloignons et il reste encore plus d'une demi-heure à passer au-dessus de l'ennemi. Si mon moteur me plaquait ? 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1918 Le capitaine a attaqué l'un d'eux, mais sa mitrailleuse l'a plaqué dès les premières balles et il a pris du large pour désenrayer. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1976 J'ai plaqué ma femme 1976. Le petit bleu de la côte Ouest (Trois hommes à abattre) 1947 Mariré, la copine de La Poigne, l'a plaqué il y a quelque temps et il ne l'a pas digéré. C'est un violent et ça fera du vilain. 1947. Fleur-de-Poisse 1985 Personne ne l'avait appelée Emmanuella depuis qu'elle avait plaqué Epifania, l'Elementary School de Tondo. 1985. Manila Black 1978 Il va pas y arriver, dit le régleur au chef. […] Exécution : « Laisse tomber et suis-moi. » Je plaque sans regret maillet, talc, glaces Saint-Gobain et gaines de caoutchouc noir. 1978. L'établi 2011 Un autre maton est devenu raide dingue d'une détenue ; rien à faire, ça lui est tombé dessus, il a plaqué sa femme et eu un enfant avec l'autre. 2011. Dans la peau d'un maton <21 citation(s)>

Plaquer (à terre) : qui a dû donner : laisser tomber, laisser (=abandonner) (AYN) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 256