picaillons

date : 1750 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 27

picaillons & picaillon (sing.) ; avoir des picaillons n.m.

Argent, pièces d'argent, monnaie, sou ; être riche, avoir de l'argent ALL : Silbergeld / ANG : money

Synonyme : argent, riche, avoir de l'argent être riche Usage : argent, monnaies

1862 Mon étoile voulut alors que je rencontrasse d'anciens camarades que j'avais connu à Marseille et à Lyon, et qui, pour le moment, étaient assez bien fournis de picaillons 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 xxxx Depuis ce matin en a-t-encaissé des picaillons ! xxxx. Écrits 1927 tu n'as pas su profiter de ta fortune jusqu'à présent, nous allons te donner des leçons et t'enseigner à dépenser tes picaillons convenablement 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1953 Pour gagner des picaillons il fut méchant larron 1953. La goualante du pauvre Jean 1950 Elle était dure à la détente, la perruche. Avec un élastique elle lui lâchait ses picaillons 1950. Ainsi soit-il 1889 Va donc, imbécile, puisque je te dis qu'il y a des «picaillons» à gagner. 1889. L'ami du commissaire 1911 Qu'est-ce que tu crois donc, paquet ?… Qu'on n'a rien à voir sur leur grand ressort, parce qu'elles gigotent du moutardier devant les picaillons des pantes ! 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

Picaillon, argent monnayé, terme d'origine méridionale (picaioun) ; présent dans le poissard. C'était primitivement le nom d'une petite monnaie savoyarde ou piémontaise (SAINXIX) / Vient de pécune (AYN) / Antérieurement dans le dial. savoyard, «petite pièce de monnaie en cuivre» ; de l'anc. franç. piquar «sonner, tinter», par allus. au bruit de la monnaie ; rad. lat. pikkare (GR) / 1750 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 591