kif-kif

date : 1867 registre ancien : 8 registre moderne : 5 fréquence : 64

kif-kif

& kif kif ; Kif-Kif ; kifkif ; c'est kif kif ; c'est kif-kif ; kifre-kifre ; kifkif bourriquot ; kif-kif bourricot ; kif-kif-bourricot

adv.

Pareil, pareillement, identique, idem, même chose, équivalent, semblable, semblablement, comme ALL : das ist ganz gleich / ANG : equivalent

Synonyme : identique, pareil, même

Famille : kif (semblable)

4548_kifkif_maroc.jpg: 491x768, 143k (18 mai 2019 à 22h53)

1914 Tous les pays que tu as vus, n'empêchent que tu es kif-kif un gosse, sous le rapport des femmes… Ah ! même les plus intelligents, va, vous êtes tous pareils là-dessus ! 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
xxxx ce bonhomme-là et rien, c'est kif-kif. xxxx. Écrits
xxxx c'est kif-kif comme disent les Arabes. xxxx. Écrits
xxxx Les avocats, vois-tu, c'est kif-kif les juges pour ces sortes d'affaires. xxxx. Écrits
1991 C'est kif-kif pareil 1991. Marchand de cailloux
xxxx depuis cinq mois les grains font rage, kif-kif le déluge. xxxx. Écrits
xxxx Rien que des appétits, point de sentiments. Kif-kif des porcs. xxxx. Écrits
xxxx que je sois de 3e ou de 1re classe, c'est kif-kif. xxxx. Écrits
1917 Barka, mon colonel, li toubib et un bourriquot c'est kif kif ! 1917. A Mesnil-les-Hurlus - Les Zouaves à l'assaut
1918 Madame, toi y a bon kif-kif cap'taine 1918. Le roman d'un Sénégalais
1917 Elles travaillent au fournil kif-kif des hommes et, comme de bien entendu, dans la même tenue de travail… 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
1898 Le bon gigot à l'ail, pardi… Que c'est kifre-kifre, comme un baume qu'il infecterait les boulevards, et que ça me creuse l'estomac 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)
1898 J'm'en fous, après tout, vu que c'est sensiblement kifre-kifre… 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)

<13 citation(s)>

KIF-KIF, KIF, adj. inv. [Pour indiquer la similitude, l'identité] Pop. et fam., loc. C'est kif-kif ; c'est kif comme + subst. (plus rare). C'est pareil. Ces pauv' vieux qui ar' rgardent leur capharnion. Tu croirais une flopée d' mères zyeutant leurs p'tits. Coute-les. I's appellent leurs trucs. Tiens, çui-là, dès lors qu'i' dit : « Mon couteau! » C'est kif comme s'i' disait : « Léon, ou Charles... » (Barbusse, Feu, 1916, p. 196). Ce qu'on fait ici ou rien, c'est kif kif (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 388). Je vous aurais dit mon numéro de téléphone, ce serait kif-kif, parce que l'interrupteur est mis à perpétuité (Montherl., J. filles, 1936, p. 981). P. ell. du verbe, avec une valeur adv. Synon. de pareillement. L'autre ferme, un peu plus loin, noyée kif-kif (Barbusse, Feu, 1916, p. 115). Synon. de comme. Tout par un coup, soupirant kif-kif un phoque, l'un des deux culs-terreux s'exclama : − Quelle veine, si j'avais un pré aussi grand que la voûte céleste! (E. Pouget, Le Père Peinard, p. 60 ds Cellard-Rey 1980). Loc. pop. C'est kif-kif bourricot. Il s'agissait de savoir si certain piquet de roses à un corsage ferait mieux posé comme ceci ou posé comme cela : − C'est bonnet blanc, blanc bonnet disait l'une. − C'est kif-kif bourricot appuyait une autre (Loti, Désench., 1906, p. 26). P. ell. du verbe. Que ce soit le printemps rose Où tout dit : « J'aime! » à l'écho, Que ce soit l'hiver morose, Pour eux : kif-kif bourriko! (Pradels ds France1907). − [Avec une valeur subst.] Loc. pop. C'est du kif. Français ou Anglais, les lardons c'est tout du kif comme vermine (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 275). À la forme négative, rare. J'étais certain qu'avec une bonne, elle travaillerait cinquante fois plus... Elle y tenait énormément à sa condition féroce... Pour moi, c'était pas du kif... J'avais comme un ver dans la pomme. J'étais profiteur en rapport (Céline, Mort à crédit,1936p. 363). Prononc. et Orth. : [kifkif]. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971 proposent d'écrire kifkif. Étymol. et Hist. 1867 kif-kif adj. (Delvau) ; kif-kif bourrico 1879 (Le Père Duchêne illustré, no 5, 15 nivôse an 88 [sic pour 87 = 1879], p. 2 : Pourquoi que les rois, ça ne serait pas kifkif bourrico?) ; 1914 c'est du kif (arg. milit. ds Esn.) ; 1916-17 (109e Inf. ds Esnault, Notes compl. Poilu, 1956). Empr. à l'ar. maghrébin kīf kīf « exactement comme, c'est la même chose » (littéralement : « comme comme »), redoublement de kīf (ar. class. kayfa) « comment? comme, ainsi que » (Dozy t. 2, p. 505b; FEW t. 19, p. 93). Fréq. abs. littér. : 13. (tlfi:kif-kif) /

Mot arabe (ROS) / Favorite expression with the critic F. Sarcey (MAR) / De l'arabe (CODI) / Arabe d'Algérie kif « comme », en emploi redoublé adverbial, intensif ; kif-kif bourricot : même sens : littéralt « pareil à l'âne », «formule libre, chère aux Algériens, qui passa en France pour le superlatif de toute ressemblance» (ESN) (GR) / De l'arabe (MERL1886-1888) / « from African troops » (Atkinson1916) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / Langue : Arabe 1867, Delvau (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).