se faire la malle

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 5 fréquence : 37

se faire la malle & faire la malle ; faire la malle à locution

Partir, s'en aller, déménager ; s'évader ; disparaître ; abandonner ; quitter qqun ; distancer, prendre de la distance, s'enfuir, dépister

Synonyme : partir, s'en aller

1963 Ils démontent le matériel, on dirait qu'ils vont se faire la malle. 1963. Les Tontons Flingueurs 1985 À tous, de Bergeron 5, une Porsche qui nous fait la malle 1985. Sûreté urbaine 1955 après quelques points de suture et quelques « salades » avec des collègues, il avait jugé prudent de « se faire la malle », de quitter Paris 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1997 Ça, elle prévenait toujours [quand elle partait], Blonblon, il faut le reconnaître […] « Hé, j'fais la malle, la patronne ! » 1997. L'aveu différé 1953 a voulu me foutre à l'amende parce que je m'étais marié avec une Alsacienne. Moi je savais qu'il n'avait aucun droit sur la fille. Je l'avais dégottée alors qu'elle était boniche à Passy. […] D'ailleurs la fille m'a fait la malle huit jours après. 1953. De la boue et des roses <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 824