rond

date : 1474 registre moderne : 6 fréquence : 30

rond

& être rond ; ronde (fém.) ; rond (sans féminin)

adj.

Ivre, soûl

Synonyme : ivre

Famille : rond (ivre)

Usage : alcool, ivrognerie, boire

1963 Tu picoles trop toi, tu vas être ronde 1963. Les Tontons Flingueurs 1956 Je suis ronde, hoqueta l'ex-chanteuse, en s'essuyant ses lèvres et se barbouillant de rouge 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1977 C'est long, quatre heures, quand on est rond et qu'on pense que, quelque part dans le secteur, en allant un peu plus loin, y a certainement un gentil petit pétard qui se trimbale. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1979 je racontais ça au cuistot, un jour. On était au foyer, pétés tous les deux. Ronds. Heureux. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1953 Le premier coup, la rencontre dans le bistrot, j'ai marché à fond. Je me suis laissée entortiller comme une pucelle. Fait dire que j'étais ronde… 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1965 J'ai fait un signe discret à Duvet et Ghislain qui vantaient, preuve à l'appui, l'excellence du pinard français et qui étaient déjà à moitié ronds. 1965. Le Tigre entre en piste <6 citation(s)>

Se dit depuis le XIVe par comparaison du bros buveur et du tonneau, et d'après avoir le ventre rond (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 758