vache

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 118

vache & la vache ; en vache ; à la vache ; mauvaise vache ; une belle vache ; les vaches ; vache de ; air vache adj., n.f.

■ Dur, sévère ; salaud ; difficile, dur ; ■ insulte ; vicieux, pénible ; méchant, injuste ; □ [traître (en)?] ; méchant, traître, vicieux ; en traître, sournoisement ; □ personne dure et méchante ; □ insulte collective vengeresse ; □ air méchant, sévère ANG : mean, cruel

Synonyme : insulte, sévère, injuste, strict, raide, méchant, méchamment

1963 Eh ben moi j'aurais donné à Mademoiselle vingt sur vingt, et en côtant vache. 1963. Les Tontons Flingueurs 1935 tout le monde savait que j'étais un boxeur « Anglais » pas un savateux, pas un type aux coups de lattes en vache, non les poings, rien que les poings 1935. Moi, le Dab, souteneur ! 1980 Avec les gonzesses, les michetons, l'était encore plus vache 1980. La teigne 1945 Vous êtes rien vache de me faire passer pour un vychissois 1945. Mon journal depuis la Libération 1945 Qu'est-ce qu'ils l'ont dérouillé, les vaches ! 1945. Mon journal depuis la Libération 1955 C'est pas beaucoup plus vache 1955. La java des bombes atomiques 1938 Avec ça j'ai l'air vache 1938. La môme catch-catch 1950 On ne pouvait rien trouver de plus vache de plus sordidement, de plus inutilement cruel 1950. Ainsi soit-il 1942 Parmi les trois lieutenants français, il n'y en avait qu'un seul de gentil : le lieutenant Rigollaud. Les autres deux autres, des vaches. 1942. Le bouquet 1918 l'un d'eux s'était même fait réformer à la suite d'un terrible coup de pied « en vache », que lui avait décoché la mâtine 1918. Loin de la rifflette 1917 C'est-y pas malheureux, grondait Bézille de s'être tant décarcassé le croupion pour s'en revenir comme des Jacques ? Ah ! les vaches ! Faudra que ça se paie ! 1917. Les Français en Alsace 1917 En France, c'est le contraire et le mot « vache » est employé dans un langage imagé comme un termes des plus injurieux 1917. Tommies et Gourkas 1959 C'est vache, les lignes droites. –Y'en a encore pour un moment, après c'est mieux tu verras 1959. La route mauve 1980 c'était sans arrêt des devoirs surveillés et des interrogations écrites pendants ses cours. Sans arrêt. Et il sacquait, la vache. Quel sadique ! On pouvait jamais parler avec lui. Pas une fois. Interdiction de l'ouvrir. 1980. Je ne veux plus aller à l'école 1916 C'est un des agents de liaison… une émotion me serre le coeur. –Blessé ? / Et la face sanglante me répond d'une voix de gavroche, traînante : –Ces vaches-là ! Ils en veulent à ma peau, mais j'suis trop dur, c'est pas entré assez loin ! 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre 1917 Certes quand les obus allemands tombaient sur sa tranchée, il était le premier à crier : « Ah ! les vaches ! Ah ! les salauds ! » 1917. Mémoires d'un rat 1917 Ce fut alors que Juvenet s'écroula en poussant un juron terrible : « Les vaches ! ils m'ont eu ! » 1917. Mémoires d'un rat 1918 Il les tiennent par la pitié. On les entend implorer leur escouade : « Vous n'allez pas m'attirer des histoires, ça serait vache !… » 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat 1921 Il a d'la veine que je n'sois pas vache, confie-t-il au patron. 1921. La boue 1917 –On est repéré, dit l'un. –C'est c'te vache de saucisse ! fait l'autre. 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1917 –Saloperie de côte ! –Vaches de mouches ! –Vaches de Boches ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1990 Elle aussi on aurait pu la croire capable de douceur et de compassion, mais elle était plus dure et vache que du silex et c'est pour ça qu'elle était vivante et en bonne santé. 1990. L'étage des morts 1990 me suivait comme un petit chien qui redoute les coups de pied en vache. 1990. L'étage des morts 1915 Non mais, t'as tout d'la vache ! Tu voudrais-t-il des bécasses ou du saumon ? Pis avec ça ? Ah ! c'te panouille ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 l'adjudant Dupouya, dont la vue donnait le haut-le-coeur à Gaspard, est un type de brute vieux comme le monde […]. –C'te vache-là, c't'une vache comme on a jamais fait d'vaches ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 J't'avais déjà ramené et j'allais t'emporter, mais bing !… v'là encore une sacrée vache de marmite qui nous dégringole presque d'sus… 1915. Les poilus de la 9e 1971 Il n'y avait que dans les moments de cafard qu'on était vaches entre nous. 1971. Histoire de Michèle 1977 ils mènent une vie de valets d'écurie […] surveillés par des instructeurs plus vaches que des adjudants de cavalerie. 1977. Hippisme. Les mystères de l'avoine enchantée 1987 Ce qui est le plus vache, c'est qu'en ce moment je devrais trôner dans la tribune présidentielle de Roland Garros. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1888 par manière de plaisanterie, histoire de manifester son enthousiasme, lança à plat, dans la poitrine du brigadier, un coup de soulier « à la vache » 1888. Le train de 8 h. 47 1922 t'as tout de la vache : Me déposer comme ça avec les gonzesses ! 1922. Au Lion Tranquille 1922 quand on gueulait trop fort la mère Mélie, la nourrice, venait nous filer des mandales ; ça ne nous empêchait pas, sous les couvertures, de se balancer des coups de pied en vache 1922. Au Lion Tranquille 1914-1919 On apprend que les Boches battent en retraite d'Arras à Soissons. On prend Péronne, Bapaume, Ham, etc. Victoire ! On les a, les vaches !! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 2004 Il importait de se méfier des bavards ou des sentimentaux. Les gens de l'Est et du Nord, froids et « vaches » étaient préférables aux Méditerranéens jugés trop « légers ». 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1911 Je crois plutôt qu'on y bouffe des coups en vache, du tabac, des passages à à la daube, de la tête de cochon, et de l'avoine à la gilquin… 1911. Le journal à Nénesse 1933 J'avais pris mon air « vache » pour lui en mettre plein la « vue ». Il a « marché » et, pour se faire pardonner, m'a demandé si ça me ferait plaisir d'aller prendre le thé demain, dans la pâtisserie chic. 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1956 Il se dresse, fait reculer un de ses potes et me cloque un coup de latte en vache. Pas moyen d'esquiver. 1956. Fais gaffe à tes os 1903 On a amené hier une détenue. Je ne sais pas ce qu'ils lui ont fait, les vaches, mais elle a crié pendant trois heures comme si on la « saignait ». Probablement qu'elle faisait de la « rebiffe », et que les bourriques cognaient dessus. 1903. Les enracinées 1903 Petite lopette, petite Germaine, Ta surveillante elle est rien vache. C'est Tata qui m'a mis au courant. 1903. Les enracinées <39 citation(s)>

Vient de ce qu'en argot parisien vache signifie agent de police (Déch1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 635