picoler

date : 1901 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 56

picoler

& (piccoler) ; □ repicoler

v.tr.

Boire (en l'absence de complément : s'alcooliser, s'enivrer, boire de l'alcool, être alcoolique, par habitude, par intempérance) ; □ se remettre à boire ALL : trinken

Synonyme : boire, offrir à boire, ivrogne, alcoolique, buveur

Usage : alcool, ivrognerie, boire

1966 j't'ai dit qu'mon père était chouette, quoi, mais qu'y picolait… 1968. Les barjots
1963 Tu picoles trop toi, tu vas être ronde. 1963. Les Tontons Flingueurs
1980 je conduis d'une main, de l'autre je picole 1980. L'auto-stoppeuse
1937 Le peuple ? Jamais tant de loisirs, jamais tant picolé… Jamais les affaires de la limonade n'ont été si encourageantes, jamais les grands apéritifs n'ont connu pareille prospérité 1937. Bagatelles pour un massacre
2006 j'ai besoin d'avaler un bon steak pour pouvoir picoler jusqu'au bout de la nuit. 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
1998 Je sais que depuis la mort de sa femme il picole pas mal 1998. Il faut tuer René Dousquet !
1953 ou courir au fond d'une buvette proche, picoler jusqu'à la mort 1953. Allons z'enfants
1997 La retour à la vie normale a bien débuté, j'ai un peu bossé puis, parce qu'une gonzesse m' a plaqué, j'ai repicolé. 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules
1963 il picole pas un peu votre british ? 1963. Les Tontons Flingueurs
1977 à la fin de l'après-midi, on avoir tous les quatre bien picolé, mais sans dépasser le plafond. 1977. Faut pas rire avec les barbares

<10 citation(s)>

Peut venir de picolo=vin ou de picolo=flûte (flûter) (MCC) / P.-ê. sous l'infl. de l'anc. franç. pier « boire » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).