foin

date : 1888 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 43

foin & faire du foin ; faire un foin ; en faire un foin ; pas beaucoup de foin pour n.m.

■ Tapage, vacarme, bruit ; tapage, bazar ; □ se rebiffer, faire du scandale, crier, se fâcher ; □ pas compliqué, pas difficile

Synonyme : crier, hurler, bruit, vacarme, tapage, rebeller / se, faire du scandale, protester

1914 Mlle Tata Liquette revenait de la chambre où dormait Mtre Rollot : « Il en fait un foin, avec son nez ! » dit-elle. La Mômiche Poulet secoua ses maigres épaules, pour exprimer peut-être son impuissance à suspendre le concerto du ronfleur. 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1897 Planqu' là ton mich'ton qu'est rien blèche. D'abord, je l'mûr' s'y fait du foin ! 1897. Hors les lois 1957 je continue à être toujours plus utile pour Maxie Watt que Helen […] Et pour ce qui est de celle-là i' y aura pas beaucoup de foin pour la régler même en l'absence d'Helen, car c'est pas duraille de dégoter une môme dans ce pays. 1957?. Dix ans de frigo 1977 Je me réveille, je regarde le réveil : sept heures. Nom de Dieu, grand jour ! J'attrape la Traction, me voilà parti à Créteil sur le chantier. Je mets le bouzin en route, il était sept heures et demie, les autres étaient pas encore arrivés à travailler. […] Puis le bulldozer, ça fait du foin, il y a deux trois personnes des grands immeubles autour qui sont venues me trouver au bout d'un moment : « Vous allez tourner toute la nuit comme ça ? » 1977. Une vie de cheval 1985 ils avaient même voulu que je paie une contredanse. J'avais fait un tel foin qu'ils avaient renoncé 1985. Un flic de l'intérieur 1981 La mère a fait un foin du diable et a accusé directement Ettori d'être responsable de cette disparition 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1952 Y pionçait à ciel ouvert et y dessaoûlait plus depuis trois jours. Y faisait du foin dans tous les azimuts, à se faire embarquer par les cognes 1952. Émile et son flingue 1950 T'en fais un foin ! Tu n'as donc jamais reçu de coup de balai sur le carafon ? 1950?. Et pan sur la cafetière ! (Comédie farce en un acte) 1918 Ils nous ont tirés avec une mitrailleuse jumelée qui faisait un foin épouvantable. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1888 En v'là des pétardiers ! Ils sont deux et ils font du foin comme trente-six 1888. Le train de 8 h. 47 1963 C'est toi qui fais tout ce foin ? 1963. Les Tontons Flingueurs 1974 on avait rendez-vous le lendemain matin chez Mme Émile, la receleuse, pour la chourave de chez la mère Haguin. Ça avait déjà fait du foin, ce petit casse, bien de chez nous 1974. Le roman d'un turfiste 1911 j'ai appelé Anatole pour lui demander ce que c'était. –Ne t'occupe pas, qu'il m'a répondu à travers la guimbarde, c'est de la musique qui se balade, des rigoleurs qui font du foin… 1911. Le journal à Nénesse 1953 Retourner sans voir Vera dont je suis amoureux ? Impossible. Si Blondy devinait mes pensées, elle en ferait un foin ! 1953. ...et ça continue ! 1903 Il paraît qu'elle [surveillante de prison] t'empêche de te promener et qu'elle te laisse dans la « boîte carrée » pendant que les « mouches » se balladent dans leurs cages. Ça c'est rien vache et si j'étais à ta place moi, je ferais un foin, je ne te dis que ça. 1903. Les enracinées <15 citation(s)>

C.− Expr. pop. Faire du foin, faire un foin du diable. Faire du tapage, causer du scandale. Tout le monde en jase. Ça fait un foin du diable. Ils hurlent tous après Gélique. Ils disent qu'il faut la fouetter (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 135): 2. ... un employé venait d'apparaître. Il dit : − En v'là des pétardiers ! ils sont deux et ils font du foin comme trente-six. Interloqués, ils répondirent : − Aussi, c'est qu'nous prenons l'train. − Eh! reprit l'homme, est-ce une raison pour faire un chabanais pareil ! Courteline, Train 8 h 47,1888, 2e part., 8, p. 191. (TLFi) /

  • foin (faire du -) loc. verb. non conv. CARACT. "faire du scandale" - TLF, cit. Courteline, 1888 ; FEW (3, 455a), 1920, Sainéan ; GLLF, 1920, Bauche ; PR[72], ø d.
    • 1903 - «Quelle crâneuse, c'te Mérine ! Ça fait du foin, de la jactance... Ça tient le rad à soi toute seule...»J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, I, iii - B.T. (BHVF) /

Fouine : vacarme nocturne dans poulailler ? (AYN) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / 1888, Courteline (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 446