gouapeur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1827 registre ancien : 9 registre moderne : 0 fréquence : 38

gouapeur & goipeur ; goîppeur ; goippeu ; goipeuse (fém.) ; gouapeuse (fém.) ; gouèpeur ; gouêpeur ; goëpeur ; goépeur ; gouèpeuse (fém.) n., adj.

Homme sans asile, vagabond, flâneur ; paresseux, individu ne travaillant jamais, fainéant ; débauché, balochard, pillier de cabaret ; crapule ; voleur de nuit dans les maisons ; femme publique qui se prostitue dans les champs IT : vagabondo

Synonyme : paresseux, improductif, vagabond, nomade, sdf, sans domicile, fêtard, débauché, noceur Morphologie : oye/oua/ois

1867 Une bande d'individus, dont la mine et les guenilles laissaient deviner l'extrême avilissement, venait d'entrer dans la salle ; mais les malheureux se préoccupaient moins des épithètes de goîppeurs et de rebondisseurs, dont le prévôt et sa coterie les saluaient, que de savoir l'heure à laquelle se ferait la distribution des vivres. 1867. Les Malfaiteurs 1860 Le pauvre honnête y coudoie le rôdeur de barrières, l'ouvrier laborieux y fraternise avec le « gouapeur », le soldat y trinque avec le chiffonnier 1860. La Californie, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient xxxx Sans passif, tirants pleins de crotte, / Quasi rupin comme un plongeur, / Un jour un goippeu en ribotte / Tombe en frime avec un voleur xxxx. Fragments (Ah ! je vous connais bien, dalles qui faites place), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1844 L'homme pauvre devient gouèpeur : on l'envoie à la Lorcefée, il en sort poisse 1844. Les vrais mystères de Paris 1954 Elle [Fréhel] se tient là debout, la grande gouapeuse ravagée, en tablier noir de marchande de quat', avec sur son ventre ses deux inutiles mains gourdes. Elle détaille Chanson tendre et La Vieille Maison d'une voix de râpe à fromage 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1890 Une tête de gouapeur banal, de godailleur vulgaire, de poisseux à la mie de pain 1890. Biribi 1968 Un soir, un gouêpeur en ribotte / Tombe en frime avec un voleur 1968. Le gouêpeur et le voleur (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison (etc.) 1921 et voici qu'une autre voix, venue des lignes allemandes, clame vers nous, gouapeuse et rauque : « Tu t'dégonfles, hé Siméon ! » 1921. La boue <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 382