quelque chose

registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 20

quelque chose & avoir qqchose comme ; il y a quelque chose comme ; c'est quelque chose ; c'est quelque chose !

Intensif de quantité, exprime une quantité respectable, ou de qualité ; c'est important, ce n'est pas rien ; c'est difficile, remarquable ; exclamation de mécontentement outragé, c'est abusif, c'est exagéré

1982 Le train, c'était des wagons de la Flèche d'Or qui rejoignaient le Train Bleu en gare de Lyon : Calais-Méditerranée. À l'époque, en 1923, ça signifiait quelque chose ! 1982. La vapeur 1937 Il plaisantait, mesurait des yeux la malle qui était aussi haute que lui, en bois noir, bardée de cuivre par surcroît. –C'est qu'elle pèse quelque chose ! Vous l'emportez ? 1937. Faubourg 1937 il fit installer la malle sur le toit d'un taxi. Naturellement, la plaisanterie recommença. –C'est qu'elle contient quelque chose, dites donc ! 1937. Faubourg 1954 Et, au poker, je vous jure que c'est quelque chose ! 1954. L'Aristo chez les tricheurs 1916 Attendez, mes gaillards, nous allons vous servir quelque chose ! 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1914-1919 Le deuxième groupe étant au complet, nous partons. C'est quelque chose, la colonne d'un groupe d'artillerie. Cela dépasse les deux kilomètres, je crois bien 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919) 1917 Pus d'mille bougies, hein ? c'est quéqu' chose ! Ça en fait des paquets ! 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) 1916 Voilà ce que la vue de l'ennemi nous a appris : c'est quelque chose. 1916. Méditations dans la tranchée 1915 pis j'écosse quèque chose comme boulot. 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 À douze ans, vieux, j'm'amenais au catéchisse avec des baleines ed'corset, où qu'y avait de la glu ; pis alors on pêchait dans leurs tirelires. Ah ! si y avait quèque chose comme sous ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 Fallait entendre Coquelin vous jeter ça. Il vous passait quèque chose sur l'épiderme ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1984 Mouais, le Paris-Dakar c'est un truc de frimeurs, ça ! Vous connaissez les « éléphants » ?… Ça c'est quelque chose ! 1984. Ricky VII 1922 faut pas te plaindre ; Marinette t'a pris comme doublard pendant l'absence de son homme, c'est déjà quelque chose ! […] Et puis, gouailla René, maintenant t'as droit au coup de rallonge dans les reins, c'est quelque chose aussi je suppose ! 1922. Au Lion Tranquille 1928 Alla'a avalé une poubelle, pas possible !… On a plutôt quelque chose comme appétit dans la biffe ! 1928. La racaille 1928 Même, entre nous, que t'avais pas mal l'air d'en pincer, quoi… Elle a quelque chose comme paire de mirettes ! 1928. La racaille 1911 si je pouvais me carapater, on verrait quelque chose comme fille de l'air !… Tu parles d'une fuite en si bémol !… 1911. Le journal à Nénesse 1911 On en abat de l'ouvrage, quand on est content… Et j'en abattrai, tu verras… Chez nous, les compagnons se font dans les 70 francs par semaine… C'est quelque chose… Ça vous fait de jolis samedis… 1911. Le journal à Nénesse 1999 Oui, le championnat de France, même pour moi qui suis flamand, c'est quelque chose. 1999. Massacre à la chaîne <18 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 928