garder sous le coude

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 4 fréquence : 4

garder sous le coude locution

Garder à disposition, disponible, garder pour soi, se réserver

1988 –Ça m'étonnerait qu'il refuse. C'est un dingue. Mais pas assez pour travailler gratuitement. –Gardons-le sous le coude 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie 2006 le rapport est, selon la même source, très «renseigné mais incomplet». «Gréard a gardé sous le coude des informations.» 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1990 j'avais donné l'adresse de Jules comme étant la mienne, et il garda sous le coude mes analyses qu'il avait dépouillées et interprétées jusqu'au matin de la lecture du test. 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie 2003 C'est un élément que les OPJ gardaient sous le coude, comme on dit, après les premières 24 heures. Le mec avait déjà passé une ou deux nuits au gnouf. Là, c'est pan ! Le coup de massue sur la tête quoi. 2003. Entretien réalisé par F. Liaigre en mars, avril et juin 2003, dans Les récits de vie de policiers <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 393