venette

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1662 registre ancien : 5 fréquence : 13

venette & vénette ; avoir la venette ; flanquer une venette n.f.

Peur, frayeur

Synonyme : peur, avoir peur, craindre

1846 Tout à coup nous entendons du bruit dans la rue ; interdits, nous écoutons... c'était la voix de Romain, il se disputait avec un passant. Comme tu penses, nous eûmes un fier moment de venette 1846. Les chauffeurs du Nord 1957 Complètement dégrisé, en train de marner dans sa venette, il respire péniblement 1957. Carnaval à cinq 1862 je m'étonnais déjà de n'avoir pas vu le bon Dieu apparaître dans son speech ! Tu crois à cela, toi ? Au fait, oui ; car dans ta venette de tantôt, tu m'as menacé du courroux de ton âme ! 1862. Le dernier crime de Jean Hiroux 1849 Il en est sûr !… Il est gentil l'officier… j'ai eu trois secondes de venette… Mais baste !… Ils auront beau fouiller toute la ville… 1849. Le comte de Sainte-Hélène. Drame en cinq actes et sept tableaux 1911 nos quatre voyageurs n'ayant plus la venette d'être arrêtés respirèrent à pleins poumons 1911. Le retour de Manounou, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <5 citation(s)>

Vient de : venne (vesne, vesce, etc) (AYN) / Dimin. du moy. franç. vesne «vesse» (1552, Rabelais), vesner «vesser» ; lat. vulg. vissinare, de vissire, même sens (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 474