point noir

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 10

point noir

n.m., locution

Défaut, ce qui est gênant, désagrément ; problème, difficulté ; déception durable

Synonyme : problème, difficulté, ennui, embarras

1887 Quant à l'avenir, c'est autre chose ; il y a toujours là un point noir formidable. En effet, je ne puis compter sur un long séjour à l'administration des ponts et chaussées, qui attend du personnel de France pour compléter son effectif et qui me remerciera aussitôt que ce personnel sera arrivé. 1887. Le monde des prisons
1972 Le point noir de cette prison c'est l'infirmerie. C'est un endroit infect où règne une promiscuité effroyable. Par dortoirs de trente, les vieux chevaux de retour voisinent avec les jeunots, les relations homosexuelles sont très fréquentes. 1972. Le crépuscule des prisons
1973 Mais il devait aller habiter le Liban pour plusieurs années. Gros point noir 1973. Edmée au bout de la table
1974 Un seul point noir gâche un peu le tableau. Le cinéma est aussi minable que dans les autres prisons. 1974. Ancien détenu cherche emploi
2004 Point de chute : Bir Menten. La population y est « sûre ». En cas de danger, il est facile de glisser vers l'est ou le sud, dans d'autres quartiers. Un point noir : Bir Menten n'a pas assez de caches. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

Dans "La curée", Zola décrit page 296 que l'expression "point noir" a été très populaire après que l'empereur l'ait employé lors d'un discours BuhlerFelix

16.09.2018 : 13:09