ni plus ni moins

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 21

ni plus ni moins & ni plus ni moins que locution

À peu près, approximativement ; exactement, pas autrement ; pour exprimer qqchose de remarquable ; semblable à, pas différent de

1984 Tout ce qu'on peut inventer avec un tube de colle… c'est pas croyable. Mais le clou, c'est d'en verser sur sa main et de la rouler façon boudin. On obtient ni plus ni moins une crotte de nez plus vraie que nature 1984. Maîtresse à Belleville 1915 –Aussi quelle idée de s'amouracher d'une gonzesse, quand on a autre chose à faire… Bien sûr que c'est pas pour son citron, car il est loin d'être beau, not' Robin… C'est à son morlingue qu'on en veut… ni plus ni moins. 1915. Les poilus de la 9e 1954 Pas de conneries majeures en tout cas. À part ce bon Dieu de pont qui était parti à la dérive, ni plus ni moins qu'un simple radeau, en septembre dernier, à la saison des pluies. 1954. Les portes de l'aventure 1859 Cet homme [auxiliaire de prison] était un domestique de grande maison, – du prince de Montléar, ni plus ni moins. 1859. Voyage autour de ma prison 1978 Mais la passe, c'est la même chose, non ? Ni plus ni moins qu'une drague homosexuelle ? 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine <5 citation(s)>

Ni moins ni plus Laboure-Bauer

26.03.2017 : 22:43


Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 819