se payer de mots

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 5

se payer de mots locution

Faire de beaux discours qui n'engagent pas ; se contenter de promesses, de paroles vagues

Synonyme : croire, être crédule

1905 –Ce que vous appelez une mauvaise action n'est qu'un acte de pitié. –Permettez... nous n'avons pas le temps de nous payer de mots. Oui ou non, Monsieur d'Arteuil est-il en ce moment sous ce toit ? 1905. L'instinct, dans L'instinct - Marthe 1916 J'aurais pu méditer sur la gloire. Mais je n'ai pas voulu me payer de mots et je suis allé au fait. 1916. Méditations dans la tranchée 1835 Un traître, un hypocrite vous tiendraient un autre langage, le langage flatteur d'un monde qui ne se paye que de mots ; moi, qui ne connais pas le monde, je ne sais qu'être vrai. 1835. Lettres sur les prisons de Paris, dans F.V. Raspail, Réformes sociales <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 555