prendre une piquette

registre ancien : 7 fréquence : 5

prendre une piquette & prendre la piquette ; flanquer une piquette locution

Se faire battre (perdre, défaite), éprouver des pertes, être battu ; être frappé ; subir (mourir)

Synonyme : perdre, défaite Usage : général

1919 Ne nous plaignons pas d'avoir « pris une piquette », si cela était nécessaire pour assurer l'unité du commandement 1919. Au Mont Kemmel - La colline héroïque 1936 Nous y apprenons que le 156 a pris une piquette sévère, coupée et tournée. Il y a un tas de blessés à Karasouli. Les Irlandais ont trinqué aussi. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient 1936 Ça va nous faire un drôle d'effet d'être ralliés avec ces cocos-là, à qui nous avons flanqué de si belles piquettes quand ils nous empilaient par trop… 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient 1911 Ma pauvre maternelle qui pourrait bien en cracher son embouchure, une fois qu'on m'aurait interrompu… À cause de quoi qu'elle prendrait la piquette, sézigue ? 1911. Le journal à Nénesse <4 citation(s)>

Il semble que piquette soit une déformation de pipette, diminutif de pipe. Prendre la pipette se trouve dans Bruant p.232 (Dech1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 483