capoter

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 6 fréquence : 9

capoter

Se retourner, se dit d'un avion qui en atterrissant culbute sur le nez et se retourne ; se retourner (lit) ; chuter (cheval) ; se retourner (accident de camion)

Synonyme : accident, avoir un accident Usage : aviation, hélicoptère

1918 D'abord, l'« aéro » plane, esquisse une vrille, puis va se poser à l'autre bout de la cour, en heurtant assez brutalement le trottoir. –Dommage qu'il ait « capoté », regrette Richard 1918. Guynemer l'as des as 1918 Le Boeuf, qui me précède, prend son terrain trop long et va capoter dans les tablettes, sans mal pour lui, mais au grand dam de son Farman complètement bousillé. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1918 Quand nous nous assoirons à la tête du plumard pour nous coucher, il capotera et nous joncherons le sol avec notre literie. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1918 Vous avez capoté dans un trou d'obus. Ça va mieux ? 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1917 il saisit la carabile […] il l'épaule d'un seul bras, par deux fois, et les chevaux de deux des nôtres capotent en pleine carrière. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 1963 Le pilote, pas tégonflé [sic] le rombier, un vieux con mais pas tégonflé, il repère une grante avenue, essaie te se poser, capote. 1963. La 317e section 1958 D'abord la mine : la camion a sauté en l'air sur ses quatre roues. Je ne sais pas comment je ne me suis pas ouvert le crâne sur le toit de la cabine… En tout cas, on n'a pas capoté. 1958. Rage blanche <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 417