coup de temps

fréquence : 3

coup de temps

n.m., locution

Grain (marine), coup de tabac ; action violente (attaque)

Usage : marin, marine, navigation

1832 l'âme d'un pauvre bougre de matelot, comme moi, qui s'est noyé à la mer dans un coup de temps 1832. Le négrier - Aventures de mer 1917 Mais dans l'fond, j'crois qu'on doit bien pus s'gondoler qu'on doit êt'e en colère, pa'ce qu'un coup d'temps comme ça, c'est putôt gondolant qu'aut'echose. 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) <2 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 245