ouf !

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 69

ouf ! & ouf ; pousser un ouf de soulagement interj./juron

Interjection exprimant le soulagement (être sauvé, rassuré, échapper à un danger) quand on a eu peur, la satisfaction, l'expiration après un effort, une énumération

1863 Ouf ! je respire… Tu m'as fait peur ! 1863. Le Bout de l'an de la noce 1904 Il adore la carcasse et l'épluche avec ses doigts, en poussant des ouf ! de satisfaction sur sa serviette nouée derrière la nuque 1904. Les robes noires 1938 C'est arrivé soudainement et, relevant ses reins douloureux, mon maître suant a poussé un ouf ! 1938. Moi, un nain 1990 Quand elle part, on pousse un « ouf ». Les mythos, ça décoiffe, mais ça perturbe et c'est épuisant ! 1990. Maîtresse détresse 1882 Enfin, il fallait connaître la différence qui existe entre le tissu adipeux et les vertèbres coccigiennes, et avoir surtout une opinion bien arrêtée sur la création spontanée ou la fécondation à terme. Ouf !!! 1882. Nos farces à Saumur 1971 Josette est arrivée et m'a expliqué pour Marie-Joseph. […] Ouf ! je respirais ! 1971. Histoire de Michèle 1933 Je suis reçue à l'oral ! Succès ! Papa a envoyé une dépêche : « Très content. Bravo. Lettre suit. » J'ai reçu 20 francs, il m'a promis une montre. Ouf ! trois fois ouf ! 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1953 je le fouille, prends son portefeuille et remonte. Dehors, je pousse un ouf de soulagement. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <8 citation(s)>

Exprime probablement la respiration qu'on reprend, quand on l'a retenue (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 267