pot belge

fréquence : 2

pot belge

Mélange de produits dopants et stimulants (amphétamines, cocaïne, etc.), à prendre par injection

Synonyme : drogue, dopage : amphétamines, ecstasy Usage : Dopage

40330.jpg: 620x350, 63k (24 août 2015 à 02h28)

1999 À la vérité, il n'y a que le pot belge qui reste un mystère, même pour les coureurs, car les ingrédients peuvent varier. Le pot belge, voilà une belle saloperie. Bien qu'onéreux, c'est l'amphétamine du pauvre. En 1980, ses ancêtres s'appelaient Tonedron ou Pervitin, les fameux « Tonton » et « Tintin », mais en comparaison, il s'agissait presque de produits « sains ». 1999. Massacre à la chaîne 1999 Après le Captagon, beaucoup de suiveurs sont passés au pot belge. Car si l'on en parle beaucoup aujourd'hui, il faut savoir qu'il existe depuis une quinzaine d'années. On l'avait d'abord baptisé le « pot de fou ». Parce que le lendemain de la prise, on avait une tête de dément ! Presque personne n'en connaissait la composition exacte. 1999. Massacre à la chaîne xxxx devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, contre les vingt-trois prévenus de l'affaire du « pot belge », un produit dopant utilisé par des coureurs cyclistes (notes personnelles) 1999 Une injection de « pot belge ». Dans un tout petit flacon, dix, quinze ou parfois vingt millilitres d'un liquide transparent que l'on aspirait en piquant avec une seringue à travers le bouchon de caoutchouc. À l'époque, je n'en connaissais pas la composition exacte. Je savais seulement que cette fiole contenait des amphétamines, ce qui me suffisait. Ce n'est que deux mois plus tard qu'un journaliste de France 2 m'a appris la nature exacte du cocktail. Par ordre alphabétique : amphétamines, antalgiques, caféine, cocaïne, héroïne, et parfois corticoïdes. De quoi tondre la pelouse toute la nuit. 1999. Massacre à la chaîne 1999 Il faut savoir qu'un pot belge standard contient quinze millilitres, soit, selon l'usage qu'on en fait, quinze injections d'un millilitre. C'est pour cette raison que, dans les chambrées, les coureurs chantent à tue-tête « le million, le million ! », en parodiant Philippe Risoli et son émission du Millionnaire ! 1999. Massacre à la chaîne <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 549