flanquer

registre moderne : 5 fréquence : 108

flanquer & se flanquer ; se faire flanquer

Mettre ; se mettre ; donner, donner (coups, punition), se donner (des coups) ; se faire mettre

Synonyme : mettre, remettre, donner, céder, remettre

1792 y vous ont flanqué à la place des braves gens, un tas de grigoux que ça fait peur 1792. La table d'hôte à Provins, ou la croisée des diligences 1946 y'a le bal qui vous flanque des frissons partout 1946. J'm'en fous pas mal 1909 Vous auriez dû le flanquer par la fenêtre ! 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1957 et il n'est pas allé se flanquer à la Seine ou quelque chose comme ça. Il m'a laissé tomber, tout simplement 1957. Les eaux troubles de Javel 1929 je menace, on me flanque à la porte 1929. Je suis un geux 1757 Mon Gasconnet, toujours alerte, profitant de cette occasion si favorable à sa liberté, flanque un robuste soufflet à ce valet pour l'ôter de son passage, et enfile cette porte comme un éclair. 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1955 Me flanquer en cabane, ça n'y changera rien 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1921 je m'en colle sur le dos ; je t'en flanque sur le râble ; je carotte sur la quantité ; je réquisitionne une brouette 1921. La boue <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 243