battre

registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 17

battre

& bâttre ; bâtre

Dissimuler, feindre, simuler ; mentir ; nier, ne pas reconnaître les faits reprochés ; tromper ; (faire le fou ou l'inconscient ; servir qqun ; se moquer) IT : dissimulare, chiedere

Synonyme : mentir, simuler, feindre, nier

Famille : battre (simuler, mentir)

1960 qui se retient de rire, bat à la surprise 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1829 Je suis content de vous, me dit-il, car vous êtes bon enfant ; vous savez mieux battre que je le pensais 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1828 Ne battez plus, vous êtes un grinche 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1828 Ne t'inquiète pas, je battrai si bien, que je défie le plus malin de ne pas me croire emballé pour de bon 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1835 En terme de prison, battre signifie mentir 1835. Les prisons, dans Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle 1999 Au début, je bats, je ne reconnais rien. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) <6 citation(s)>

Battre, auquel est attaché une idée de feinte (cf. battre l'antiffe, battre comtois) (SAINXIX) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 732