enflaqué

registre ancien : 10 fréquence : 17

enflaqué & enflaqué ; être enflacqué ; (être enflanqué)

Détenu, prisonnier, être enfermé ; être arrêté, pris, condamné ; être perdu, être ruiné ; perdu, fini ; être perdu ; se perdre, perdu, fini ANG : used up / ALL : verloren sein

Synonyme : arrêter, arrêté, se faire arrêter, interpeller, se faire prendre, emprisonnement, emprisonné (être), être mis en cellule, perdu, prisonnier, détenu

1867 Le meg de la piaule est un vieux fourgue (Le maître de la maison est un recéleur). J'avais de la camelotte à lui solir (Des effets volés à lui vendre) ; on nous a faits marrons-mâles (Arrêtés nantis d'objets volés). Toute la tine a été enflaquée (Tout le monde a été pris). Quelle rafle ! 1867. Les Malfaiteurs 1844 ils ont eu des malheurs !… –Je comprends, enflaqués 1844. Les vrais mystères de Paris 1828 tout le camp va arriver ici… En voilà encore un d'enflaqué 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1830 Ah ! mon cher, ne m'en parle pas, nous avons manqué d'être enflaqués 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2) 1911 Pensez donc que je suis un pauvre enflacqué qui se fait vieux tout seul dans sa canfouine 1911. Le journal à Nénesse 1911 Les gaules de schtard, ça veut dire leurs sales grilles, ou si vous aimez mieux, les harpes sur lesquelles la Pégrenne et la Camarde, ces deux tripasses mouchiques, jouent leurs marches funèbres aux enflacqués… 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 229