étrillé

fréquence : 4

étrillé

Être rossé, battu, subir des violences ; être dépouillé

Synonyme : frappé, battu (être)

1846 il ne donna rien au boye ; aussi fut-il étrillé de la bonne façon 1846. Les chauffeurs du Nord 1760 (vers) M. Gaudot […] vient d'être étrillé comme il faut par la demoiselle Parmentier […]. Cette fille, en moins de trois mois, lui a mangé 10.000 livres [02/08/1765] 1760 (vers). Paris sous Louis XV - Rapports des inspecteurs de police au roi (deuxième série) 1998 L'une des compagnies de l'autre G.C.P. avait été accrochée par surprise, vers midi, et sérieusement étrillée. Et nous devions nous porter en renfort sans aucun délai. 1998. Section Bordel <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 954