pinailleur

date : 1945 registre moderne : 5 fréquence : 4

pinailleur

n., adj.

Maniaque, qui ergote, exigeant, qui mégote, méticuleux à l'excès, perfectionniste

1954 la petite, la toute petite histoire. Celle chère aux maniaques, aux pinailleurs, aux encroupeurs de mouches et de mythes 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1986 –C'est combien ? –Deux cents francs. –C'est cher... Mais d'accord. / Celui-ci est un peu pinailleur mais assez jeune et pas mal de sa personne. 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris
1974 Le juge, très pinailleur, m'annonce la couleur. «Le maximum», j'aurai droit au maximum. 1974. Ancien détenu cherche emploi
1990 j'avais toujours passé pour un pinailleur, un maniaque et un caractériel 1990. L'étage des morts

<4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).