reconobrer

registre ancien : 10 fréquence : 21

reconobrer & reconnobler ; reconobler ; reconnobrer ; reconnoler ; réconobrer v.tr.

Reconnaître IT : riconoscere

Synonyme : reconnaître, identifier Morphologie : l/r, l/b Famille : nobler (reconobler...)

1867 On m'a coqué au pieu à la sorgue (Saisi la nuit dans le lit) ; je m'étais donné sous faussante (Sous un faux nom), mais ce coquin de Lange et ce gueux d'Hutinet (Lange et Hutinet, ex-réclusionnaires et galériens, indicateurs dans la police de sûreté) m'ont reconnoblé devant le quart-d'oeil (Reconnu devant le commissaire de police). 1867. Les Malfaiteurs 1840 À peine suis-je enquillé (entré), que je rebouise (vois) un pègre (voleur) qui m'avait reconnoblé (reconnu) 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie 1821 En te reconnoblant au tap, je n'ai pu m'empêcher de Lansquiner. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Grace à ma réchaufante, il ne m'a pas reconnoblé. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1905 Moi, y pouvait me reconobrer… À cause que j'y avais passé mon lingue… j'avais qu'à pas me montrer 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 le patron qui m'envoie te demander si tu veux qu'il te pistonne pour entiffer à l'Opér-Comi… […] J'espère bien que tu ne feras pas trop de magnes, une fois que tu seras dans les gilets-en-coeur, et que tu reconnobreras toujours tes anciens poteaux, hein… 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Conobrer veut dire connaître, et reconobrer reconnaître (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 757