faire monter

date : registre ancien : 7 fréquence : 5

faire monter

& monter qqun

Énerver, exciter, mettre en colère

1952 J'ai mis le doigt dessus. Mon malin qui a l'hôtel Baltimore à se reprocher a dû palir. Mais il renverse aussitôt : -Ah, le sang vif ? Vous êtes un vrai chauffeur de Paris, vous. Ça me plaît. Et je m'amuse à vous faire monter. Ça ne rate jamais 1952. Mon taxi et moi 1904 On s'amusa à « faire monter » le vieux. Les quolibets de toute la bande l'assaillirent. Mais le tio Santa-Creu se défendait mordicus 1904. Pepete le bien-aimé 1898 Il a le caractère bien fait, cet animal, qu'il n'y a pas moyen de le faire monter !... Alors, récompensons-le ! 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série) 1928 Je voulais rien te dire jamais parce que les cochons comme toi, c'est même plus à regarder… Mais puisque tu m'as fait monter avec ton culot de venir ici […] ça me soulage tout de même de te dire un peu tes quatre vérités ! 1928. La racaille 1911 Tant pis pour toi : il ne fallait pas me monter à ce point là… 1911. Le journal à Nénesse <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 262