coïonner (se -)

date : fréquence : 1

coïonner (se -)

se tromper?

1952 Façon de parler, bien sûr, parce qu'on y apprend vite à se coïonner l'estomac d'un croissant furtif. Ça donne ce que ça donne 1952. Mon taxi et moi 1952 Le sixième, c'est haut. Alors, j'ai inventé […] une espèce de méthode Coué améliorée qui nous permet de nous coïonner les genoux 1952. Mon taxi et moi 1952 C'est précisément ce qui me plaît et m'émeut. Ce qui m'emballe, c'est que tous ceux qui sont là y croient, s'y coïonnent le coeur avec ravissement, même le patron 1952. Mon taxi et moi <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 167