coin coin !

date : 1930 fréquence : 8

coin coin !

& couin ; coin-coin ; coin coin coin

onomatopée

■ (klaxon, trompe, corne) Onomatopée de la corne (klaxon), de la trompe ; onomatopée du camion des pompiers ; ■ (volatile) onomatopée de la mouette ; < onomatopée du canard (en réponse à couac de musicien)

Synonyme : klaxon, klaxonner

1965 une nouvelle rafale qui finit son voyage de noces dans le ventre d'un camion-citerne de la Shell qui prit feu. Les coins-coins des pompiers. 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1952 La voiture qu'on m'a refilée n'a pas de frein. Je freine en serrant les fesses et je m'accroche à la corne. Coin, coin ! On n'entend que moi 1952. Mon taxi et moi 1899 Vous avez dit au docteur que je ne m'étais pas annoncé à coups de trompe ! Mais c'est de la pure fantaisie ! Il y avait cinq minutes que mon cornet à bouquin criait à tue-tête !… Et couin !… Et couin !… Et couin !… 1899. Marthe, dans L'instinct - Marthe 1916 Dans l'intervalle de deux plongeons, calée sur son poitrail, la mouette accompagne d'un « coincoin ! » moqueur le monstre d'acier qui s'enfuit 1916. Campagne d'un croiseur, août 1914-mai 1915 (Les vagabonds de la gloire) 1915 nous le connaissons bien, parbleu !, ce «coin-coin» de nos autobus 1915. Feuilles de route d'un ambulancier (Alsace - Vosges - Marne - Aisne - Artois - Belgique) 1917 Comme le clairon est mal réveillé, il fait un couac à quoi le bataillon tout entier répond par un formidable : –Coin ! Coin ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 461