ratichon

date : 1628 registre ancien : 9 registre moderne : 7 fréquence : 64

ratichon & rastichon ; ratichonne (fém.) n.

Ecclésiastique : prêtre, curé, abbé, aumônier, (pietre) IT : prete

Synonyme : prêtre, curé, moine, aumônier, séminariste Morphologie : -ichon Famille : ratichon Usage : religion

379.jpg: 441x650, 88k (04 septembre 2011 à 17h26)

1914 et une pochette en vieux cuir fauve dont il dit, l'agitant vers son associé : « Ça, La Loche, on l'a cueilli dans lévite au ratichon… –Allume, mon gros !… Y aura pas lourd dedans… –On sait jamais, avec ces types-là ! » 1914. Passagers de choix, dans Racaille et parias 1895 Ils n'aiment pas les ratichons (curés), oh ! cela, non ; sur leur passage, ils goguenarderont, ils les gouailleront 1895. En plein faubourg 1847 aller à la chique prier le ratichon de te dire des messes 1847. Quand les 'Amis de la Patache' écrivaient au roi, dans Bagnards à Brest. La Pègre repentante à S.M. le Gros Dabuche xxxx O République, mangeuse de ratichons, quels serviteurs as-tu à ton service ! xxxx. Écrits 1891 aujourd'hui, au lieu de vivre en pétrousquin avec un tas d'imbéciles, tu vivrais comme un coq en pâte, au coin d'un bon feu, et tu ferais ton piquet avec les ratichons 1891?. Paris-Impur 1821 Le ratichon fait avaller le luron à toutes les gouzesses d'ici. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Thierry, lui, Se chargera d'aller chercher le carle du Ratichon. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1888 M. de la Gondrée, à vrai dire, se borna à lui rire au nez en le traitant de ratichon 1888. Le train de 8 h. 47 1903 C'est la femme qui a foutu deux coups de couteau à un curé. Ah ! zut alors ! C'est pas moi qui en « pincerais » pour les robes noires. Ça prouve aussi que c'est une salope car peut-être bien que le « ratichon » ne voulait rien savoir et alors elle l'a « lardé ». 1903. Les enracinées <9 citation(s)>

Ratichon est un mot ancien qu'on trouve déjà dans Chéreau (VIR) / De rat (→ Rat d'église), par anal. de couleur (→ Corbeau), mais aussi (P. Guiraud) de rasté « rasé » (GR) / rastichon, argot, « aumônier des prisons », 1628 ; ratichon : 1725 ; rare av. 1850-1860 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 843