coup de rein

fréquence : 13

coup de rein & coup de reins locution

Mouvement du cul pendant baise, mouvement érotique (h. ou f.)

Usage : érotique, sexualité

1970 Accrochée à mes épaules, elle se soulevait vers moi, donnait de frénétiques coups de reins qui me permettaient de la défoncer avec encore plus de violence. 1970?. Paris passionnément 1950 je me la suis envoyée, elle a un coup de rein qui n'a rien de sale 1950. Ainsi soit-il 1952 J'aime l'accordéon, sa musique sensuelle et tendre, canaille comme un coup de rein 1952. Mon taxi et moi 1960 Déjà, un des campagnards s'approche, une bite courte et gonflée à la main ; il pointe son dard vers l'oeillet où perle le foutre et, lui aussi, d'un grand coup de reins, pénètre dans la fille et la sodomise 1960. Mademoiselle M... 1971 son membre guidé par sa main tremblante disparut dans le vagin accueillant et il s'activa à grands coups de reins. 1971. Les chemins de la perversion 1921 Médor continuait à grimper sa maîtresse avec des trépidations et des coups de reins formidables ; il jouissait, il avait joui. 1921. La femme aux chiens 1974 C'était pas le même parfum, pas le même coup de rein, ni les mêmes aisselles. 1974. Le roman d'un turfiste 1950 Pour vous servir, madame ! tonitrua Gilles en donnant quelque furieux coups de rien. –Délicieuse pénétration, glapit la nonnette 1950?. La Nonne 1976 Ce qu'il voulait, c'était son cul. Sentir sa soie frémir sous les coups de reins… 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 243