béquiller

registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 18

béquiller & becquiller ; bèquiller

Manger, (manger sans besoin) ALL : essen

Synonyme : manger, nourrir

1863 Mais si auparavant, pour nous remonter le moral, nous nous introduisions quelque chose dans le tube… je veux dire si nous mangions un morceau ? –Oui, c'est le moment de béquiller… pardon ! de déjeuner. 1863. L'argot au théâtre 1870 il a de quoi béquiller 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1842 C'est égal, je lui ai envoyé un coup de tampon sus le mufle, qu'il ne pourra pas becquiller ni licher de quinze jours. 1842. Le maître de chausson, dans Les Français peints par eux-mêmes 1870 on me disait que le gros Joseph, vous savez bien, celui qu'à un nez qui pleut dedans, en avait fait une [souscription] et qu'il en avait béquillé les trois quarts ; faut-il être rosse tout de même 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1841 tu soutiens les pantres, parce que ça fait mieux ton affure ; les carlos est plus franc pour toi, et tu te moques pas mal si les autres béquillent. 1841. Des dangers de la Prostitution ; par Aimée Lucas <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 330