être légion

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1170 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 22

être légion & des légions ; des légions de ; ne pas être légion ; s'appeler légion locution

Nombreux, en quantité, beaucoup ; rare

Synonyme : beaucoup, en quantité

1795 Cependant le Luxembourg se peuplait ; tous les jours on voyait arriver des légions de citoyens de Paris, arrachés à leur commerce & et à leur famille 1795 (an III). Almanach des prisons 1993 Les endroits où poussait de la bonne herbe […] n'étaient pas légions 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille 1972 bien sûr, quand on les connaissait, on leur cassait la tête sous le premier prétexte venu ; mais ils étaient légion ceux qui frappaient dans l'ombre 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre 1954 Les clochards mendiants, assis, debout, couchés ou affalés, sont légion 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1893 ces gens-là en France s'appellent aujourd'hui légion 1893. Paris qui mendie - Mal et remède 1722 –Vous en avez beaucoup ? –Une légion. 1722. Le fleuve d'oubly, comédie. Représentée par les comédiens de Son Altesse Royale Monseigneur le Duc D'Orléans, en 1722, dans Théâtre de Monsieur Le Grand, comédien du Roy 1896 Elles s'appellent légion les victimes de l'alcoolisme 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie 1973 il en va différemment à l'étranger, particulièrement en Suisse où les détenteurs d'armes à feu sont légion. 1973. Le Savoyard et la Vaudoise <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 398