violon

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1790 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 62

violon & au violon ; mettre au violon ; flanquer au violon ; foutre au violon ; faire fourrer au violon ; faire mettre au violon ; petit violon n.m.

Cellule de poste de police, de commissariat, de gendarmerie, cellule du corps-de-garde, local de détention, local d'arrêts ; poste (de police), où l'on interroge les suspects ; cachot, mitard, prison ALL : Gefängnis / ANG : city-jail / IT : carcere

Synonyme : cachot, cellule, mitard Usage : militaire, guerre, police

1900 Dans plusieurs villages, je ne trouvais pas à me coucher. J'étais obligé de demander au garde-champêtre l'autorisation de dormir dans le violon de la mairie, avec les vagabonds de passage. 1900. Mémoires de Rossignol 1820 M. Duguichet, montrant sa plaque. Messieurs, vous allez me suivre au violon. –Au violon ! –Au violon ! et nous ne sommes pas d'accord… –Monsieur l'Exempt, un moment, il faut s'entendre. 1820?. L'intrigue au bordel 1961 Si encore ces interpellations et conduites au violon ou à Saint-Lazare rimaient à quelque chose… 1961. L'hydre aux mille têtes 1961 En fait de café, je fus conduite au poste. Il était 21 heures… Dans le « violon » du commissariat, je ne devais pas tarder à comprendre. Plusieurs autres femmes se trouvaient dans mon cas, « emballées » pour la même cause. 1961. L'hydre aux mille têtes 1795 On appelle violon à Paris, une prison que chaque section a dans son enceinte, pour enfermer ceux qu'on arrête la nuit, & ceux qui sont le lendemain transférés dans une maison d'arrêt. 1795 (an III). Almanach des prisons 1969 Les enquêtes les plus courantes concernent les affaires de « violons » : paires de gifles, coups de pied au derrière, passage à tabac 1969. Les flics 1801 Allons, tu vas voir qu'on va lui faire des complimens, quand il méritoit d'être au violon 1801. Canardin, ou les amours du quai de la volaille, comédie du gros genre, en deux actes, en prose 1925 un flic me dit : ouste, au violon 1925. Mon anisette 1875 Ils connaissent bien le chemin de la fourrière et du violon 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1875 où sont les cochers ? Au violon sans doute pour tapage nocture 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1875 À presque tous les postes sont annexés des violons, sortes de prisons provisoires destinées à garder momentanément les malfaiteurs, et qui sont au nombre de deux, l'un pour les femmes et l'autre pour les hommes 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1829 l'ayant fait mettre au petit violon dans sa cour, où il attend les ordres de votre Exc. 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome troisième) 1836 –D'où viens-tu ? –Ah ! d'où je viens ? voilà ! à l'heure qu'il est, je sors du logement économe et peu agréable que l'ordre public m'a donné cette nuit, et qu'on nomme le violon. –On t'a arrêté ? –Comme tu dis 1836. L'enfant du faubourg 1836 Pour la moindre des choses, / On te flanque au violon 1836. L'enfant du faubourg 1844 une fontaine, et à quelques pas de cette fontaine, un chenil qualifié de violon, destiné à séquestrer, dans l'occasion le cavalier ou le fantassin qui se serait montré récalcitrant envers un supérieur, ou qui se serait enivré 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire <15 citation(s)>

VIOLON, subst. masc. B. P. anal. (avec la disposition des cordes du violon, la forme de la caisse...) 1. Fam. Prison garnie d'une grille, attenante à un corps de garde ou à un poste de police, où sont enfermées provisoirement les personnes prises en flagrant délit. Votre Nicolas est au violon de la ville, il a presque tué le grand Jérôme du Royal-Allemand avec une cruche (ERCKM.-CHATR., Hist paysan, t. 1, 1870, p. 87). Crainquebille, dont l'arrestation fut maintenue, passa la nuit au violon et fut transféré, le matin, dans le panier à salade, au dépôt (A. FRANCE, Crainquebille, 1904, p. 21). Étymol. et Hist. 3. 1792 pop. violon « petite prison » (Abbé SICARD ds J.-B. BUCHEZ et P.-C. ROUX, Hist. parlementaire de la Révolution fr., t. 18, p. 87) (TLFi) /

Balzac dit que nommé ainsi parce que on y fait de la musique, on y crie et on y pleure (SAINXIX) / Vieux jeu de mot qui date du temps où c'était l'archer qui vous conduisait au violon (VIR) et (VIR-PARIMP) / Peut-être par anal. des cordes et des barreaux (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 349