diable à quatre

registre moderne : 4 fréquence : 6

diable à quatre & faire le diable à quatre

Être très actif, agir comme plusieurs, être turbulent

1932 les prévenues profitent de son éloignement [de la surveillante] pour rire, chahuter, s'embrasser, se chatouiller et, heureuses d'oublier leur longue contrainte, font le diable à quatre ainsi que des enfants déchaînés. 1932. Le pourrissoir 1648 Mes yeux l'ont veu combattre / Et contre l'Ennemy faire le diable à quatre 1648. L'intrigue des filous 1808 Voyez ces guerriers intrépides / D'Albion débarqués chez nous ; / De gloire et de dangers avides, / Ils osent braver tous nos coups : / Chacun d'eux est un diable à quatre ; / Et s'il se sauve en impromptu, / Il n'a jamais peur de se battre 1808. La peur, dans L'épicurien français, ou les dîners du caveau moderne, 3e année 1716 Dans les commencemens, il criera, il pestera, / Fera le Diable à quatre, & puis s'appaisera ; / Ses soupçons ne pourront tomber que sur la Tante 1716. L'aveugle clair-voyant (comédie représentée en 1716), dans Théâtre de Monsieur Le Grand, comédien du Roy <4 citation(s)>

Par allus. aux diableries à quatre personnages (GR) / Origine de cette expr. vient du MA : dans les Mystères, les diableries, étaient jouées par quatre acteurs (note de R. Lebègue citée par Guichemerre) / Explication par les diableries médiévales à quatre personnages, qui remonte au XVIIIe siècle (Tuet) et a été recopiée depuis, est très douteuse : deux siècles séparent les dernières diableries des premiers exemples attestés de l'expression (Rey-Chantreau) / Cité dans (GR) / Pas plus ancien que le XVIIe (Rey-Chantreau) / 1648 (GB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 119