vadrouiller

registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 36

vadrouiller

& se vadrouiller

v. intr.

Faire la noce, tard et en plusieurs endroits, noctambuler, courir d'établissement en établissement, rôder dans des milieux auxquels on n'est pas habitué, s'encanailler ; se promener, errer, déambuler, voyager, bourlinguer ; se situer, être ALL (in Spelunken herumschwiemeln) / ANG : to ramble at night

Synonyme : aller, marcher, se promener, errer, fête, faire la fête, se débaucher

Famille : vadrouille

Usage : général

1954 Comme elle n'avait pas le snobisme de boire et de vadrouiller, elle s'ennuyait un peu dans ma loge 1954. Toute ma vie
1927 Zieutez-moi les poteaux, où l'on se vadrouille ! C'est bath ! Au lieu de prendre un bain dans le jus […] voilà que nous navigons sur un chouette sabot 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1916 Tout à la fois débrouillard et tire-au-flanc sans vergogne, ce qu'il aimait par-dessus tout, c'était, comme il disait, « vadrouiller ! » 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
1922 Souvent l'après-midi, ils [amoureux] prenaient le train à la Bastille et allaient vadrouiller aux bords de la Marne. 1922. Au Lion Tranquille
1962 une fois habituée à son bruit [serrure], on finit par se trouver bien là-dedans, mieux qu'à vadrouiller dans les couloirs 1962. Bibiche

<5 citation(s)>

Voir vadrouille : drôlesse, proprement balai fait de vieux cordages servant à nettoyer le pont des navires, d'où fille qui traîne dans les ports de mer ou prostituée de tavernes. De là vadrouiller, traîner dans les bouges, aller de cabaret en cabaret (SAINXIX) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).