madame Michu

registre moderne : 4 fréquence : 4

madame Michu & Mme Michu ; M. Michu nom propre

Nom classique de la commère, nom générique de la femme française très moyenne, prototype de la femme populaire française ; nom générique de voisin

1955 je croyais que les bicots étaient tous polygames ! Voui, m'ame Michu, mais ils n'acceptent pas que les femmes soient polyandres. Polyandres ? 1955. Les rats de Montsouris 2007 Madame Michu ? Une certaine idée de la femme. Française. Moyenne. Ou supposée telle. […] on semble considérer que cette Madame Michu est une andouille. 2007. Télérama (semaine du 13 au 19 octobre 2007) 2009 M. Michu, notre voisin, possède un double des clés de son appartement. 2009. Sang d'encre au 36 2007 elle ne prépare rien : elle réagit. Mais en France, c'est une qualité, parce qu'elle pense, du coup, comme Mme Michu, laquelle se reconnaît en elle. 2007. La défaite en chantant (Conversations avec Dominique de Montvalon) 2007 La force de Ségolène, c'est de penser avec autant d'arguments que Mme Michu, et donc d'être comprise de Mme Michu. 2007. La défaite en chantant (Conversations avec Dominique de Montvalon) <5 citation(s)>

À l'origine, Madame Michu est un monsieur. Un paysan fidèle à l'ordre établi découvert dans Une ténébreuse affaire, de Balzac. On a beau l'exécuter à la fin du roman, il renaît chez Zola, puis chez Alphonse Allais ou Aragon. Toujours en habit de cul-terreux, le pauvre Michu. Avec les années (et la misogynie !), sa femme est devenue plus connue que lui. Falote et pleine de bon sens, madame Michu s'est imposée en mètre étalon de la prétendue « lisibilité » dans le journalisme français, au même titre qu'un certain « John Doe » aux Etats-Unis ou que la célèbre « madame Coulibaly » en Afrique. À chaque pays sa (ou son) Michu ! preuve qu'on l'affectionne, l'individu standard jouit même d'une ribambelle d'autres surnoms, ici en France : la « mercière de Saint-Léon » pour messieurs Desgraupes et Lazareff, les célèbres pionniers du petit écran, ou encore le « pharmacien de Carpentras » (variante de la « veuve de Carpentras », qui incarne le client lambda chez les banquiers) pour le fondateur de l'Express, Jean-Jacques Servan-Schreiber. Relevant à l'origine d'une louable intention (les médias voulaient être compris de par tous), ces formules virent parfois au mépris de classe (« ma concierge », « ma boulangère »...) autorisant tous les nivellements. En particulier à la télé, où l'on ne s'interdit pas de penser que « la ménagère de moins de 50 ans » est à peine plus futée que son balai-brosse. (Tél3443) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 578