tartine

date : 1829, 1841 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 33

tartine & tartines (pl.) n.f.

Chaussure, grande chaussure, chassure plate, soulier, soulier avachi et éculé, bottine, (pied) ALL : Schuh / ANG : flat shoes

Synonyme : chaussure, soulier Usage : vestimentaire

1950 Lorsque je rentrais le soir, je sentais plus mes tartines 1950. Ainsi soit-il 1950 Des kilomètres et des kilomètres de quéquettes que j'ai vues et pas seulement vues. Si je les mettais bout à bout, je pourrais aller aux Amériques sans me mouiller les tartines 1950. Ainsi soit-il 1915 Non, mais pigez-moi leur bottes… Minces de tartines ! C'est au moins du 75 ! 1915. Les poilus de la 9e 1891 S'me l'rappellerai toute ma vie.. q't'es venu me chercher à la porte… q'tu m'as er'tiré mon falzar, mon s'ako et mes tartines… 1891. Lidoire, dans Théâtre II 1963 Je descends mon fourreau, j'ôte mon alpage, je retire mes tartines 1963. Satan est là <5 citation(s)>

C. − Arg. Chaussure. On les lui avait prises [ses grolles], de belles tartines toutes neuves avec des clous en-dessous (Vialar, Risques et périls, 1948, p. 63). (TLFi) /

Allusion à la forme des semelles (SAIN-TRANCH) / Chaussures, considérées en leur semelle (Esn1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / 1829 Vidocq (GR) / 1841 Lucas ; cf. dès 1828-29 lever une tartine, Vidocq, Mém., t. 3, p. 375 qu'Esn. glose ,,donner un coup de pied``, que l'on peut aussi interpréter littéral. « arracher des lambeaux de chair à la jambe » (TFLi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 882