tamponner

date : 1867 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 19

tamponner

& se tamponner

v.tr.

Battre, frapper (à coups de poings), rouer de coups, attaquer, percuter, heurter ; se battre (guerre) ALL : schlagen

Synonyme : frapper, cogner, battre, se battre, gifler

Famille : tampon (coup)

1932 Bref, un jour, je me suis tamponné avec Comus ! 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers 1907 J'ai que j'ai foutu une tannée au Jean Le Pollec. J'y ai tamponné les côtes de première ! 1907. L'amour s'amuse - Roman 1950 il y a eu, devant nous, un embarras de voitures. Rien de tragique : une petite auto avait tamponné une grande auto. Un petit monsieur est sorti de la petite auto ; un grand monsieur est sorti de l'autre 1950. Monsieur Paul 1916 Une sentinelle, à un carrefour, bat la semelle. On la questionne : «Y a-t-il des Boches, par ici ?» Elle répond : «Paraît qu'oui. Même qu'y a des chances pour qu'on s'tamponne demain. […]» 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1917 on marchait, on s'tamponnait avec les Boches, au plein soleil 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) 1898 Les Reviso-patriotards tamponnent à tour de bras les Patrioto-revisards. 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1953 Il en perdit le rythme de marche, et le gros Menoux, son suivant, vint le tamponner 1953. Allons z'enfants <7 citation(s)>

Allusion au choc de deux trains qui se tamponnent (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 929