se casser le bonnet

registre moderne : 7 fréquence : 7

se casser le bonnet

locution

Réfléchir, se donner du mal ; se faire du souci

Synonyme : soucier (se), soucier, tourmenter

Famille : casser la tête (se) : réfléchir

1955 Je n'avais plus à me casser le bonnet au sujet de ma mineure 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1956 Vraiment pas en forme aujourd'hui. Il se cassait le bonnet pour pas grand-chose 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1957 Et ne vous cassez pas le bonnet pour ce fric et la façon dont il se l'est procuré. Après tout, il l'a peut-être vraiment emprunté. Tous les gens ne sont pas des dégueulasses 1957. Les eaux troubles de Javel 1953 Je compte sur votre discrétion. […] –Vous cassez pas le bonnet, c'est pas moi qui l'ouvrirai ! 1953. ...et ça continue ! <4 citation(s)>

BONNET, subst. masc.


BONNET, subst. masc.

3. Loc. fam. ou arg. a) Casser le bonnet à qqn. Importuner quelqu'un (cf. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 214). b) Se casser le bonnet. S'inquiéter. (cf. A. LE BRETON, Du Rififi chez les hommes, 1953, p. 68, 127, 144...).

Calque de : se casser la tête (GB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 631